Action de sensibilisation portant sur l’hygiène alimentaire pour des travailleurs postés, menée par une infirmière en santé au travail

Genèse de l’action

Au cours d’une réunion de collectivité au mois d’août 2017, ma collègue infirmière en santé au travail rapporte une information concernant les salariés de la société O., spécialisée dans le domaine de la collecte de déchets.
Lors des entretiens réalisés auprès des agents de cette entreprise, elle remarque que les salariés qui travaillent selon un horaire atypique, ont un indice de masse corporelle (IMC) élevé, en lien probable avec de mauvaises habitudes alimentaires (non-respect de trois repas par jour, grignotage pendant les heures de travail et manque de connaissances sur les différents groupes d’aliments nécessaires et utiles pour le travail).
Le Dr G. (médecin du travail) confirme cette observation, notée lors de ses consultations.
De ces constatations, pointe la nécessité d’une sensibilisation sur ce sujet. Le médecin du travail soumet ce thème à la réflexion des participants : une action en milieu de travail est proposée par ma collègue infirmière, le médecin propose de faire cette suggestion lors du prochain Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT), prévu en septembre 2017.
Les participants au CHSCT (l’employeur, les représentants du personnel et de la CRAMIF) accueillent favorablement la proposition et l’employeur y voit en plus l’opportunité de faire découvrir autrement l’équipe de santé au travail aux salariés dans un objectif de promotion de la santé.
Les infirmières sont chargées de mettre en place le projet.