Maintien dans l’emploi et Santé au Travail : à propos d’un cas de greffe pulmonaire

Cette expérience de maintien dans l’emploi après une greffe pulmonaire montre les difficultés d’une reprise de travail chez une personne très améliorée sur le plan fonctionnel après l’intervention, mais souffrant néanmoins de séquelles relativement invalidantes pour l’exercice de sa fonction. Soutenue et encouragée par l’équipe pluridisciplinaire du service de santé au travail et grâce à la bienveillance de l’employeur, la salarié a pu reprendre ses activités, moyennant un aménagement de son poste de travail.

Docteurs Thierry HOUZEL, Françoise PICK, médecins du travail, ACMS

Résumé 

Le service de santé au travail et le médecin du travail sont parfois confrontés à des situations particulièrement complexes. Cet article présente le cas d’une patiente ayant bénéficié d’une greffe pulmonaire, geste chirurgical d’une grande complexité et aux conséquences multiples.
Un travail pluridisciplinaire était nécessaire pour accompagner la patiente et rechercher des possibilités d’aménagement de son poste de travail. La reprise du travail a nécessité un travail de collaboration avec l’employeur pour s’assurer que les conditions d’une reprise adéquate pouvaient être réunies, et a été couronnée de succès.

Abstract : Job retention and occupational health : about a case of lung transplant  

This job retention experience after a lung transplant shows the difficulties of returning to work with a person who is very much improved functionally after the surgery, but who nevertheless suffers from relatively disabling sequelae
for the performance of her job function. Supported and encouraged by the multidisciplinary occupational health team and the goodwill of the employer, the employee was able to resume her activities by adjusting her workstation.