Maintien dans l’emploi et Santé au Travail : à propos d’un cas de greffe pulmonaire

Une reprise réussie

Un mois après, Madame D. est revue en visite médicale.
La reprise à temps partiel se passe bien, mais la fatigue se fait encore sentir. Une reprise à temps plein sera difficilement envisageable.
Le moral est très bon, notamment parce qu’elle s’est sentie soutenue et accompagnée, ce qui est également un facteur positif, déterminant pour sa santé.
Trois mois plus tard, une invalidité est décidée par le médecin conseil de la sécurité sociale, et l’aménagement d’un temps partiel est pérennisé par l’employeur.
De son côté, l’employeur est d’une grande aide, en veillant au respect strict des préconisations. Ses préoccupations et appréhensions initiales quant à la reprise de Madame D. ont fait place à une motivation et à une fierté d’accompagner la salariée dans son parcours.