Symptômes évocateurs d’asthme chez les coiffeuses à Parakou, Bénin

Méthode

Type d’étude

Il s’agissait d’une étude transversale menée entre Juillet et Novembre 2018.

Cadre de l’étude

L’étude s’est déroulée dans les ateliers de coiffure situés le long des axes routiers de la ville de Parakou. Les activités de coiffure et/ou de tresse sont réalisées dans des locaux de superficies variables, allant de 6 à 16 m2 sous la direction d’une maitresse coiffeuse ayant une ou plusieurs apprenties. La ventilation des locaux est pour la plupart du temps assurée par la présence d’une porte et d’une fenêtre qui ne respectent pas toujours la circulation des vents dominants. Elle est parfois améliorée par l’utilisation d’un ventilateur. Il n’existe pas de système d’aspiration à la source dans ces ateliers. Les produits chimiques sont souvent manipulés à mains nues et sans masque de protection respiratoire.

Population d’étude

La population d’étude a été constituée par les coiffeuses spécialistes de la coiffure féminine dans la commune de Parakou en 2018. Il s’agissait de professionnelles ou d’apprenties de la coiffure, âgées d’au moins 14 ans, présentes dans l’atelier sélectionné au moment de l’enquête ; et ayant accepté de participer à l’étude.
La taille de l’échantillon a été calculée par la formule de Schwartz et était de 266 coiffeuses. La technique d’échantillonnage a été le sondage en grappes. La base de sondage a été constituée par la liste des 42 quartiers de la ville de Parakou avec leurs populations cibles respectives. Dans chaque quartier où une grappe a été tirée, l’enquêteur s’est placé au centre et a choisi une direction par la « méthode de stylo tourné ». Dans cette direction, il a visité un salon de coiffure sur deux en commençant par le côté droit. Le choix du premier salon de coiffure à enquêter sur ce côté a été fait de manière aléatoire. Dans chaque salon de coiffure, les sujets éligibles ont été à leur tour, numérotés et 50% des sujets ont été recrutés par un sondage aléatoire simple.

Technique de collecte des données

La collecte des données a été réalisée par entretien en mode « face-à-face ». Les données recueillies grâce à un questionnaire standardisé portaient sur les caractéristiques socio-démographiques, professionnelles, les antécédents médicaux, les symptômes d’asthme, le caractère professionnel de troubles respiratoires rapportés et enfin la connaissance du risque respiratoire lié aux produits manipulés dans l’atelier. Le questionnaire a été inspiré de celui du questionnaire de repérage utilisé dans le cadre de l’étude de Demange V. et coll. [11].

Critères diagnostiques

Rhinite allergique : Présence fréquente de rhinorrhée claire avec des picotements du nez et des éternuements en salves [7].

Conjonctivite allergique : Présence fréquente d’yeux rouges qui picotent et larmoient [7].

Eczéma : Présence fréquente de plaques rouges sur lesquelles apparaissent des boutons contenant des vésicules et/ou des squames [7].

Symptômes d’asthme : Sifflements, dyspnée, oppression thoracique et toux. La dyspnée et les sifflements ont une bonne valeur prédictive positive pour le dépistage de l’asthme professionnel, respectivement de l’ordre de 94% et 92% [12].

Symptômes d’asthme liés au travail : Ils ont été retenus lorsque l’enquêtée a rapporté des symptômes d’asthme fréquemment déclenchés ou aggravés pendant les heures de travail, avec amélioration pendant les jours de congés et de repos [2 ;12].

Symptômes d’asthme professionnel : Ils ont été retenus lorsque l’enquêtée a rapporté n’avoir jamais eu des symptômes d’asthme avant de commencer la coiffure mais a commencé à se plaindre desdits symptômes après être entrée dans la profession, lesquels se déclenchaient pendant les heures de travail et s’amélioraient pendant les jours de repos et de congés [2 ;12].

Symptômes d’asthme aggravé par le travail : Ils ont été retenus lorsque l’enquêteur a rapporté avoir déjà des symptômes d’asthme avant de commencer le métier de coiffure mais a remarqué une aggravation de ceux-ci pendant les heures de travail avec amélioration les jours de repos et les congés [2 ;12].

Analyse des données

Les données ont été enregistrées dans le logiciel EpiData version 3.1 (EpiData Association, Odense, Denmark), puis analysées avec le logiciel Rx64 3.6.0.
Les facteurs associés à un asthme professionnel probable ont été déterminés d’abord par analyse bivariée puis multivariable par régression logistique multiple. Les facteurs significativement associés en analyse bivariée et ceux pour lesquels la p value était inférieure à 0,20 ont été pris en compte dans l’analyse multivariable. Le test de Chi deux a été utilisé, au seuil de significativité de 5%. Les odds ratios bruts puis ajustés, leur intervalle de confiance à 95% ont été déterminés pour la recherche des facteurs associés.

Considérations éthiques

Des autorisations préalables ont été obtenues des responsables de l’Association des coiffeuses de Parakou. Les données ont été traitées dans l’anonymat et la confidentialité. L’étude a été conduite selon les principes de la Déclaration de Helsinski.