La presse en parle


Le calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales 2021 est paru

Site du ministère de la Santé
Le calendrier vaccinal 2021 est en ligne sur le site du ministère de la Santé.
Les principales nouveautés inscrites au calendrier des vaccinations 2021 sont :
  • Extension de la vaccination contre les papillomavirus humains aux garçons de 11 à 14 ans révolus, avec un rattrapage vaccinal pour ceux âgés entre 15 et 19 ans révolus.
  • Invitation des professionnels à vérifier systématiquement le statut vaccinal de l’ensemble de leurs patients (en priorité les nourrissons et les populations particulièrement fragiles), afin de saisir toute opportunité d’effectuer, le cas échéant, un rattrapage vaccinal des vaccins qui n’auraient pas été réalisés lors des confinements successifs.
  • Extension des recommandations vaccinales contre la grippe parmi les professionnels en contact régulier et prolongé avec des personnes à risque de grippe sévère, aux personnels des services de secours et d’incendie (SDIS), aux personnels des services d’aide à domicile (SAAD), et aux aides à domicile via CESU (particuliers employeurs) pour les personnes âgées ou les personnes à risque de grippe sévère.
  • Mise à disposition du vaccin Efluelda® pour la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2021-2022 qui complète l’offre de vaccination pour les personnes de 65 ans et plus.
  • Présentation du bilan à un an de la réforme des obligations vaccinales

A venir : un calendrier complémentaire des recommandations vaccinales contre la COVID-19
(publié le 6 mai 2021)

L’impact du logo "Nutri-Score"

La Revue du Praticien,2021, vol.71, n°2, pp.151-154
Adopté officiellement en France depuis fin octobre 2017, le logo Nutri-Score, qui permet de qualifier la qualité nutritionnelle des produits, validé par de nombreux travaux scientifiques, est plébiscité par les consommateurs (90% des Français y sont favorables). L’apposition du Nutri-Score sur l’ensemble des aliments pourrait réduire la mortalité par maladie chronique de 3,4% grâce à la modification des consommations alimentaires liée à son usage.
Si d’autres pays européens ont déjà adopté le Nutri-Score, la Commission européenne doit statuer pour qu’il devienne le logo harmonisé obligatoire en Europe en 2022, dans le cadre de la stratégie "Farm to fork".
(publié le 6 mai 2021)

Vaccination contre la Covid-19 - La médecine du travail plus sollicitée

Communiqué de Presse, Ministère du Travail, 5 mai 2021
Dans un communiqué de presse du 5 mai 2021, le Ministère du travail annonce un renforcement de la vaccination contre la Covid-19 en entreprise
  • " 100 000 doses d’AstraZeneca seront fournies à la médecine du travail dès le mois de mai.
  • Les médecins du travail pourront désormais vacciner avec l’ensemble des vaccins disponibles.
    Une expérimentation sera lancée dans les prochains jours avec plus d’une vingtaine de services de santé au travail pilotes, notamment de grandes entreprises et de services de santé interentreprises, disposant du matériel nécessaire à la conservation des vaccins Pfizer ou Moderna.
  • L’approvisionnement des services de santé au travail pourra se faire par un circuit plus direct et simplifié".
(publié le 6 mai 2021)

Modifications réglementaires à propos du registre de déclaration des accidents bénins

ActuEL RH, 3 mai 2021
Depuis le 1er mai 2021, l’employeur peut tenir un registre des accidents du travail bénins, c’est à dire pour ceux n’entraînant ni arrêt de travail ni soins médicaux, sans autorisation de la Carsat (Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail) ou des caisses de mutualité sociale agricole (MSA), dès lors qu’il répond à certaines conditions.
Le registre devient la propriété de l’employeur qui a l’obligation de le conserver pour chaque année civile sur le support de son choix, pour une durée de cinq ans à compter de la fin de l’exercice considéré.
Cf : Décret n° 2021-526 du 29 avril 2021 relatif aux modalités de déclaration des accidents du travail
(publié le 4 mai 2021)

La pollution atmosphérique en cause dans l’incidence du diabète

Le Quotidien du Médecin, Hebdo, 23 avril 2021 (selon une communicaton du Pr Nicolas Chevalier, Nice)
Les données recueillies suite à la catastrophe de Seveso et chez les vétérans du Vietnam mettent en évidence l’implication de la dioxine dans le diabète de type 2 en particulier chez les femmes.
Par ailleurs, le bisphénol ainsi qu’un métabolite du DDT seraient impliqués respectivement dans la survenue de l’obésité infantile et de sur-risque de diabète de type 2.
La pollution atmosphérique serait en cause aussi dans l’augmentation de l’incidence du diabète des jeunes enfants au Royaume-Uni ou en France autour de l’étang de Berre.
(publié le 4 mai 2021)

Le seul moyen d’éliminer les nouveaux variants du SARS-CoV-2 est la vaccination.

Le Quotidien du Médecin, Hebdo, 23 avril 2021
Des coronavirus sont présents dans plusieurs espèces animales dont les chauves-souris, les rongeurs, les hérissons, les visons ou les lapins domestiques en Chine.
Depuis le 12 avril, l’Organisation mondiale de la santé a demandé la suspension dans le monde entier de la vente de mammifères sauvages sur les marchés alimentaires.
Bien que cernés de toutes parts, il semble que ces nouveaux hôtes ne soient pas le danger le plus immédiat pour la dissémination du SARS-CoV-2.
"L’homme est l’espèce animale au sein de laquelle le virus circule le plus. C’est chez lui qu’apparaissent tous les variants récents. Le seul moyen d’éviter l’émergence de nouveaux variants, c’est de l’éliminer chez l’homme par la vaccination".
(publié le 4 mai 2021)

Covid-19 : une réponse immunitaire variable selon le genre

La Lettre de l’Institut Pasteur, 2021, n°111, p.8
Des chercheurs de l’Institut Pasteur et des équipes du CHU de Strasbourg ont suivi plus de 300 personnels hospitaliers après qu’ils aient contracté une forme légère de la Covid-19.
Six mois après l’infection, les anticorps neutralisants restent détectables chez 84% d’entre-deux, mais les taux diminuent plus rapidement chez les hommes que chez les femmes, indépendamment de l’âge et de l’indice de masse corporelle.
Ces résultats restent à confirmer sur un plus grand nombre d’individus.
(publié le 4 mai 2021)

Prescription et administration des vaccins contre la Covid-19 par les infirmiers en santé au travail

Liaisons Sociales Quotidien, 16 avril 2021
Dans son "questions-réponses" du 16 avril 2021, sur la vaccination contre la Covid-19 par les services de santé au travail, le ministère du Travail a précisé notamment que les infirmiers en santé au travail pouvaient prescrire et administrer un vaccin contre la Covid-19 aux salariés éligibles, sans avoir besoin de l’intervention du médecin du travail.
(publié le 20 avril 2021)

Post-Covid et troubles neurologiques ou psychiatriques

Le Généraliste, 19 avril 2021
Selon le "Lancet Psychiatry", la Covid-19 "pourrait entraîner à 6 mois, des troubles neurologiques ou psychiatriques chez 34% des patients".
(publié le 20 avril 2021)

L’expérimentation du cannabis thérapeutique a démarré

Le Généraliste, 6 avril 2021
Le 26 mars 2021, le coup d’envoi a été donné à Clermont-Ferrand, pour l’expérimentation du cannabis thérapeutique, en présence d’Olivier Véran, ministre de la santé. 200 centres homologués sont dorénavant prêts à accueillir les patients.
(publié le 20 avril 2021)

Obligation vaccinale face à la Covid-19 ?

Le Généraliste, 6 avril 2021
Le comité consultatif national d’éthique (CCNE) n’est pas favorable au fait de rendre la vaccination contre la Covid-19, obligatoire pour les soignants. Cette démarche serait selon lui "contreproductive dans une situation de faible approvisionnement en doses de vaccins et un contexte d’évolutivité et d’incertitude". Il est plutôt dans une démarche pédagogique et active, visant à convaincre les professionnels de santé.
(publié le 20 avril 2021)

Augmentation du numerus clausus

Le Généraliste, 6 avril 2021
Ce sont 2 000 étudiants supplémentaires qui se verront ouvrir les portes de la 2e année de faculté de santé l’année prochaine, soit une augmentation de 14% du nombre de places par rapport au numerus clausus de l’année 2021.
(publié le 20 avril 2021)

Après la première dose d’Astra Zeneca chez les moins de 55 ans ?

Le Quotidien du Médecin, Hebdo, avril 2021
À la suite de cas d’événements thromboemboliques, rapportés dans les suites de l’injection du vaccin d’AstraZeneca, la Haute Autorité de Santé (HAS) avait recommandé le 19 mars, de le réserver aux personnes âgées de plus de 55 ans.
Mais 500 000 personnes âgées de moins de 55 ans avaient déjà reçu en France, une dose de ce vaccin. Pour compléter le schéma vaccinal et assurer une protection durablement efficace, la HAS recommande le 9 avril, d’effectuer la deuxième dose avec un vaccin à ARN messager (Pfizer ou Moderna), dans un délai de 12 semaines après la première injection.
(publié le 9 avril 2021)

Attention aux huiles essentielles potentiellement allergisantes

Le Quotidien du Médecin, Hebdo, 22 janvier 2021, n°9883
Bien que "naturelles", les huiles essentielles sont potentiellement allergisantes et le nombre d’eczémas qui leur est imputable est en augmentation.
Dans une étude rapportant 39 cas d’eczéma de contact prouvé dont 18 perduraient depuis plus de 6 semaines et 11 ont du être hospitalisés, l’huile essentielle était utilisée pure dans 54% des cas. 44% des sujets concernés préparaient leurs produits eux-mêmes.
Lors de la consultation, un tiers des patients ne signalait pas spontanément l’utilisation de ces huiles.
(publié le 26 mars 2021)

Covid-19 et anticoagulation précoce

Le Généraliste, 26 février 2021
Selon une étude française, l’anticoagulation précoce pourrait s’évèrer protectrice contre les complications de la Covid-19. En effet, les patients hospitalisés pour Covid-19 qui étaient préalablement traités pour une autre cause, par antivitamines K ou anticoagulants oraux directs, avaient un risque d’admission en réanimation et de mortalité hospitalière plus faible.
(publié le 26 mars 2021)