La presse en parle


Vaccination antigrippale en période de Covid-19

La Revue du Praticien, Médecine Générale, 2020, vol.34, n°1049, p.731
Dans un avis rendu avant l’été, la Haute Autorité de Santé a rappelé que la stratégie vaccinale contre la grippe ne change pas et que les personnes à risque de grippe sévère sont aussi celles à risque de Covid-19 grave. Elles constituent donc la cible prioritaire de la vaccination antigrippale, à coté des soignants qu’il faut garder disponibles pour la crise sanitaire et les soins courants.
Les vaccins commercialisés Influvac Tetra® et Vaxigrip Tetra® sont inactivés et sans adjuvant et l’immunité acquise en deux semaines perdure 6 à 12 mois.
En cas de contamination par la Covid-19, la vaccination est reportée après la disparition des symptômes et pour les cas-contacts, la vaccination sera pratiquée après la fin de la période d’isolement.
Il est judicieux de rappeler que les facteurs de risque de forme sévère de la grippe et de la Covid-19 sont les mêmes, que le vaccin antigrippal ne protège pas de la Covid-19 et que le respect des gestes barrières est efficace contre l’ensemble des infections virales saisonnières, dont la grippe et la Covid-19.
(publié le 25 novembre 2020)

Ingrédients interdits et dangereux, profils des vapoteurs… : l’ANSES dresse un panorama des produits du tabac et du vapotage

Le Quotidien du Médecin, 28 octobre 2020
L’Anses a publié 2 panoramas sur les produits du tabac et du vapotage.
D’après ces panoramas, ces produits vendus en France comportent encore des ingrédients interdits, et notamment certaines substances considérées comme CMR.
Depuis sa mise sur le marché, la cigarette électronique suscite de nombreuses discussions scientifiques et sociétales sur les risques associés à son utilisation et ses bénéfices potentiels pour la réduction du tabagisme.
Face à ce constat, l’Anses conduit des travaux pour améliorer les connaissances sur les produits de vapotage commercialisés en France et évaluer les risques liés à ces nouvelles pratiques.
Lien vers le panorama des produits du tabac et produits connexes
Lien vers le panorama des produits du vapotage
(publié le 25 novembre 2020)

Les bienfaits du thé vert

Sciences et Avenir, La Recherche, 2020, n°884, p.27
Le thé vert contient de la L-Théanine qui régule la production d’ondes alpha par le cerveau.
Lors d’un effort intellectuel prolongé, elle diminue la production de ces ondes, engendrant une meilleure mémorisation et concentration.
A l’inverse, en situation d’endormissement, elle stimule leur émission produisant un effet relaxant, favorisant le sommeil.
(publié le 23 novembre 2020)

La stimulation magnétique transcrânienne pour arrêter de fumer

Un casque engendrant un champ magnétique ciblant les circuits neuronaux liés à l’addiction, pourrait être utilisé pour arrêter de fumer. Ce dispositif de stimulation Braisnway a reçu l’agrément de la FDA (Agence américaine du médicament).
Une étude sur plus de 200 patients, a montré que 28% de ceux qui avaient été stimulés ont arrêté de fumer contre 11% chez ceux pour lesquels le dispositif n’avait pas été activé.
(publié le 23 novembre 2020)

Antibiotiques et maladies inflammatoires de l’intestin

Sciences et Avenir, La Recherche, 2020, n°884, p.24
Selon la Harvard Medical School (Boston, États-Unis), l’usage d’antibiotiques notamment de céphalosporines serait associé à un risque plus élevé de développer une maladie de Crohn ou une rectocolite hémorragique ; risque qui s’accroît avec le nombre de cures d’antibiotiques.
(publié le 23 novembre 2020)

Rôle protecteur de la vitamine D dans l’infection à SARS-CoV-2

Le Quotidien du Médecin, 28 octobre 2020
Trois études récentes ont montré le rôle protecteur de la vitamine D. Un taux sous-optimal serait associé à la gravité de la maladie Covid-19 et à un risque accru d’infection pas le SARS-CoV-2. Des études randomisées évaluent la supplémentation en vitamine D nécessaire pour la prévention ou le traitement adjuvant de la Covid-19.
Dès-fin mai 2020, l’Académie nationale de médecine recommandait une supplémentation.
(publié le 10 novembre 2020)

#MoisSansTabac, un mois pour se donner les chances d’en finir avec le tabac

La Revue du Praticien, Médecine Générale, 2020, vol.34, n°1048
Un mois sans tabac multiple par 5 les chances d’arrêter de fumer.
Il faut donc encourager les fumeurs à participer à la 5e édition de #MoisSansTabac et à s’inscrire sur la plateforme dédiée Tabac info service, où les participants sont soutenus quotidiennement afin de rester motivés.
(publié le 9 novembre 2020)

Covid-19 et test antigéniques

La Revue du Praticien, Médecine Générale, 2020, vol.34, n°1048
Si les tests RT-PCR font toujours référence dans la détection du virus SARS-CoV-2, "les bonnes performances des tests antigéniques .....conduisent la Haute Autorité de Santé à les positionner dans trois situations cliniques :
  • patients symptomatiques
  • personnes asymptomatiques contact ou détectées isolément ou au sein de clusters
  • personnes asymptomatiques intégrées à un dépistage à grande échelle de populations ciblées".

D’autres tests devraient être proposés prochainement : les multiplex qui identifieront concomitamment, SARS-CoV-2, grippe et autres virus saisonniers.
(publié le 9 novembre 2020)

#MoisSansTabac, une nouvelle action de santé publique

En Novembre, débute pour la 5e année consécutive l’action de santé publique "Mois sans tabac".
Si les derniers chiffres du tabagisme en France sont encourageants (baisse de 4 points entre 2014 et 2018 et de 4,5 points pour un usage quotidien), il est à craindre dans le contexte actuel de la Covid-19, des modifications comportementales des fumeurs. Une enquête menée dès le début du confinement a montré que 90% des personnes interrogées fumaient un quart de paquet supplémentaire chaque jour, en particulier les 25-34 ans et les télétravailleurs.
Il est donc indispensable que les professionnels de santé s’investissent largement dans cette action de santé publique (affiches dans les salles d’attentes, interventions brèves -conseil minimal-, entretien motivationnel, prescription de médicaments de première et seconde ligne, partenariat avec tabacologue...).
(publié le 9 novembre 2020)

Covid-19 et responsabilité des employeurs

Face au Risque, n°567, novembre 2020
Dans un article intitulé "Le Covid-19, plus fort que la loi ?", un avocat rappelle qu’un "chef d’entreprise qui démontre avoir pris des mesures de protection équivalentes ou meilleures que celles qui figurent dans le protocole sanitaire ne peut voir sa responsabilité engagée" si des salariés venaient à être contaminés sur le lieu de travail.
(publié le 9 novembre 2020)

L’anosmie un critère d’infection "hautement fiable"

Le Quotidien du Médecin, 23 octobre 2020
Des chercheurs de l’University College London Hospitals NHS Foundation Trust ont estimé que l’anosmie et la sensation d’agueusie constituent des indicateurs d’infection " hautement fiables " ; et selon eux, ces symptômes devraient être considérés au niveau mondial comme un critère d’auto-isolement, de dépistage et de recherche de cas contacts.
(publié le 30 octobre 2020)

La cigarette électonique efficace dans l’aide au sevrage tabagique

Le Quotidien du Médecin, 23 cotobre 2020
Une revue Cochrane (qui inclut 50 études) confirme que les cigarettes électroniques contenant de la nicotine représentent un outil efficace d’aide au sevrage tabagique. Elles pourraient même être plus efficaces que les substituts nicotiniques tels que les chewing-gums ou les patchs.
(publié le 30 octobre 2020)

Prise en charge à 100% des actes de téléconsultation

Le Concours Médical, octobre 2020, n°8
Dans le cadre du projet de loi du financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2021, la prise en charge à 100% des actes de téléconsultation pour l’ensemble des assurés va se poursuivre dans les deux prochaines années, afin de faciliter le recours à la télémédecine notamment dans les déserts médicaux.
(publié le 27 octobre 2020)

En octobre 2022, l’e-carte Vitale sera généralisée

Le Quotidien du Médecin, 23 octobre 2020
L’e-carte Vitale est en cours d’expérimentation depuis mai 2019.
L’application ApCV donnera accès à l’espace numérique de santé et à d’autres services.
Elle doit être déployée à partir de janvier 2022 dans 12 départements avant une généralisation France entière au mois d’octobre de la même année.
(publié le 26 octobre 2020)

Covid-19. Evaluation des mesures de protection

Le Généraliste, 2020, n°2923, p. 20-21
Afin d’évaluer les mesures de protection face à la Covid-19, une revue de la littérature et une méta-analyse ont été effectuées dont les résultats ont été publiés dans le Lancet.
Les auteurs concluent " qu’une distance physique supérieure à un mètre, le port du masque et la protection oculaire réduisent fortement le risque de contamination par un coronavirus. "
" Bien que la démonstration de l’efficacité clinique de ces mesures soit scientifiquement fragile, le bon sens, le principe de précaution et la nécessité absolue d’une démarche de prévention collective militent pour leur adoption ".
(publié le 16 octobre 2020)