Covid-19 et anticoagulation précoce

Le Généraliste, 26 février 2021
Selon une étude française, l’anticoagulation précoce pourrait s’évèrer protectrice contre les complications de la Covid-19. En effet, les patients hospitalisés pour Covid-19 qui étaient préalablement traités pour une autre cause, par antivitamines K ou anticoagulants oraux directs, avaient un risque d’admission en réanimation et de mortalité hospitalière plus faible.