Covid-19. Quid des campagnes de dépistages par les entreprises ?

Protocole national de déconfinement pour les entreprises pour assurer la santé et la sécurité des salariés - Covid 19 (3 mai 2020), Ministère du Travail, 20 pages
Les campagnes de dépistage organisées par les entreprises pour leurs salariés ne sont pas autorisées.
Pour quelles raisons ?
Seuls les tests virologiques RT-PCR (à visée diagnostique) sur prélèvement naso-pharyngés sont fiables pour confirmer le diagnostic de COVID-19. Ils ne sont réalisés que sur prescription médicale, nécessitent une logistique complexe, sont douloureux et ne doivent être réalisés que par des personnels formés. Ils supposent l’équipement des opérateurs et le recueil des données du patient.
Quant aux tests sérologiques, la visibilité sur les usages pertinents et leur fiabilité est insuffisante pour autoriser et encadrer un dépistage par les entreprises. Par ailleurs, ces campagnes s’avèreraient contre-productives hors étude épidémiologique.
Un contrôle de température à l’entrée des établissements/structures est déconseillé en raison du risque non négligeable de ne pas repérer des personnes infectées , le portage viral pouvant débuter jusqu’à 2 jours avant le début des signes cliniques ; "mais néanmoins autorisé sous réserve du respect des dispositions du code du travail,...…. et offrir toutes les garanties requises aux salariés concernés tant en matière d’information préalable, d’absence de conservation des données que des conséquences à tirer pour l’accès au site".
La prise de mesure respectera des conditions préservant la dignité.
"le salarié est en droit de la refuser. Si l’employeur, devant ce refus, ne laisse pas le salarié accéder à son poste, il peut être tenu de lui verser le salaire correspondant à la journée de travail perdue".