Deux candidats vaccins contre le paludisme

Le Quotidien du Médecin, 2 juin 2020
Deux études de phase 1 et 2b publiées dans la revue "Science Translational Medicine", utilisant des Plasmodium génétiquement modifiés, sont encourageants, montrant pour l’un (Université médicale Radboud aux Pays-Bas et Université de Lisbonne), un délai moyen d’infection retardé lorsque les volontaires étaient exposés à des moustiques porteurs du parasite et une diminution de la charge parasitaire dans le foie ; et pour le deuxième (Université médicale Radboud), sur 39 volontaires testés, trois ont été totalement protégés et 36 ont présenté une protection partielle se traduisant par une infection plus tardive.