Quel impact de la Covid-19 sur le dépistage des cancers ?

Le Quotidien du Médecin, Hebdo, 12 mars 2021, n°9890
Les régions ont accusé un retard de dépistage important des cancers en 2020 du fait de la fermeture des sites territoriaux lors du premier confinement.
Mais dès le 11 mai, la mobilisation des centres a été très importante et les cadences et les créneaux honoraires ont été accrus pour compenser : augmentation des "invitations" tant pour le dépistage du cancer du sein que pour le cancer du colon, hausse de la capacité de lecture des mammographies, accroissement du nombre des dossiers lus en deuxième lecture, sensibilisation au dépistage du cancer du colon par l’envoi de communiqués en relation avec l’Assurance-maladie.
Au total les résultats chiffrés de 2020 sont presque équivalents à ceux de 2019 en termes de dépistage. Mais il restera à chiffrer l’impact du retard dans l’accès aux examens diagnostiques et celui du délai augmenté pour la prise en charge et le traitement.