Effets des horaires de travail posté et de nuit sur la qualité du sommeil, la vigilance et la qualité de vie : étude interrégionale franco-allemande.

A. ADAM, M.C. COURTHIAT, H. VESPIGNANI, W. EMSER, B. HANNARTH Archives des Maladies Professionnelles et de l’Environnement. - 2007, vol. 68, n° 5-6, p. 482-493. - Bibliographie.
Le recours au travail posté et de nuit concerne actuellement un ouvrier qualifié sur cinq. Une enquête épidémiologique par questionnaire est en cours avec pour objectif essentiel l’exploration des troubles du sommeil et de la vigilance en lien avec le travail de nuit et posté. 2 701 personnes ont été interrogées : 1 470 de grandes entreprises allemandes et 1 231 employés de 13 PME-PMI lorraines. Au total, 2 449 questionnaires ont pu être exploités : 295 femmes et 2 154 hommes. 47 % des salariés interrogés travaillent en horaires postés, 32 % en horaires de jour, 9 % en 2X8, 12 % en horaires de nuit permanents. L’âge moyen des salariés varie entre 40,1 ans et 42,3 ans selon les groupes horaire. Les troubles du sommeil concernent plus d’un salarié sur deux, les troubles de la vigilance, un salarié sur quatre. Plus que le travail de nuit, l’alternance des postes de travail et donc la variation des rythmes veille-sommeil, semble avoir une influence néfaste sur la qualité de sommeil des salariés. En ce qui concerne la qualité de vie, l’analyse est moins défavorable aux travailleurs en alternance. Ce sont les travailleurs de nuit qui se plaignent le plus de leur qualité de vie mentale. Il apparaît que le poste du matin est très délétère sur la qualité du sommeil surtout dans la population des travailleurs postés français dont la prise de poste se fait fréquemment avant 6 h. L’organisation du travail posté doit passer par une réflexion sur le système de rotation des postes afin qu’il ait le moins de retentissement possible sur la santé des salariés. Il convient d’analyser les situations au cas par cas selon l’entreprise, le type de tâches effectuées, le type de rotation des postes déjà en place tout en tenant compte des paramètres sociaux et extra professionnels.
(publié le 23 septembre 2008)