Contaminants toxiques hautement chlorés dans des objets d’art en bois traités par des pesticides.

Highly chlorinated toxic contaminants in pesticide-treated wooden art objects. A. COVACI, P. KAWAKI, C. INDEKEU, P. SCHEPENS, H. NEELS Archives of Environmental and Occupational Health, 2006, vol. 61, n° 6, p. 245-248. - Bibliographie.

Bien que la contamination d’objets d’art en bois par des pesticides soit bien connue, à la connaissance des auteurs belges de cet article aucune tentative n’avait encore été faite pour rechercher la présence éventuelle d’autres composés toxiques qui avaient été produits au cours de la dégradation des pesticides ou qui pouvaient être présents dans la formule du pesticide utilisé.

Dans cet article, les auteurs signalent la présence de biphényles polychlorés (PCBa) et de terphényles polychlorés (PCTs) dans des lamelles issues du grattage du bois d’objets d’art antiques, pour les nommer des blocs peints, des sculptures et des masques. Ces antiquités appartiennent à deux musées renommés en Belgique - Le musée ethnographique d’Anvers et le musée Plantin- Moretus. On dispose d’archives qui attestent que ces objets d’art ont été traités avec des pesticides dans les années 1950. De plus, des isomères de la 2-heptachlorodibenzo-p-dioxine (Hp CDD) et de l’octachlorodibenzo-p-dioxine (OCDD) ont été également identifiés. La présence de ces composés toxiques dans ces antiquités requiert une meilleure compréhension de la sécurité pour les personnes (conservateurs, employés du musée, restaurateurs et visiteurs) entrant en contact avec ces objets.

(publié le 23 septembre 2008)