Effets aigus de quelques composés organiques volatiles émis à partir de peintures à l’eau.

Acute effects of some volatile organic compounds emitted from water-based paints. L. ERNSTÄRD, A. LÖF, G. WIESLANDER, D. NORBÄCK, G. JOHANSON Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2007, vol. 49, n° 8, p. 880-889. - Bibliographie.

L’objectif de cette enquête suédoise était d’évaluer les effets aigus au cours d’une exposition contrôlée à quelques-uns des composés organiques volatiles émis à partir de peintures à l’eau.

Des volontaires sains (10 atopiques, 10 non-atopiques et 10 peintres) ont été exposés à un mélange de propylène glycol, de texanol, de mono-éthyléther de diéthylène glycol, de monobutyléther de diéthylène glycol et de monométhyléther de dipropylèneglycol à une concentration totale de 35 mg/m3 (G), à un mélange de G et d’ammoniac (15 mg/m3) (GA), et d’air pur (AP).

Les taux subjectifs d’irritation des yeux, du nez, de la gorge et de dyspnée étaient significativement plus élevés au cours des conditions G et GA, par rapport à ceux lors de l’exposition à l’air pur (AP). L’écoulement nasal muqueux a été observé après l’exposition G mais pas après l’exposition GA. Aucun effet de l’exposition sur la fonction pulmonaire, sur les marqueurs d’inflammation dans les lavages nasaux, et dans la fonction rénale sur les échantillons d’urine n’a été constaté.

En conclusion, l’exposition à G et GA a provoqué une irritation modérée des yeux, du nez et des voies aériennes supérieures. peinture à l’eau

(publié le 23 septembre 2008)