Maladie grave chez des fabricants de meubles utilisant une nouvelle colle : toxicité du 1-bromopropane similaire à celle de l’arsenic.

Severe illness in furniture makers using a new glue : 1-bromopropane toxicity confounded by arsenic. L. RAYMOND, M. FORD Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2007., vol. 49, n° 9, p. 1009-1019. - Bibliographie.

L’objectif de cette étude américaine était de décrire la maladie de quatre travailleurs de l’industrie du meuble survenue au cours de l’année 1999, explorée dans les services d’urgence de la Caroline du Nord, et qui avaient de fortes concentrations sériques de bromure après exposition à une colle contenant du 1-bromopropane.

Les auteurs ont revu toutes les données cliniques disponibles, ils ont examiné les malades et obtenu des valeurs additionnelles de l’arsenic urinaire. Ils ont utilisé des auto-analyseurs standards et d’autres méthodes de routine pour les analyses sanguines et urinaires. L’ensemble des quatre travailleurs avait des symptômes généraux de mal-être (anorexie, nausées, céphalées, somnolence, troubles du sommeil, dysesthésies, dépression) et des signes physiques anormaux (hyperesthésie, hyperréflexie, démarche ataxique) lors de leur hospitalisation, symptômes et signes physiques qui étaient toujours présents 3 mois plus tard. Des symptômes plus légers ont persisté chez deux travailleurs, 8 ans après leurs maladies initiales. L’un et l’autre avaient repris le travail. Le suivi n’a pas été possible pour les deux autres travailleurs.

En conclusion, une maladie grave est survenue chez quatre colleurs après des expositions au 1-bromopropane associées avec des taux élevés de bromure sérique. Tous avaient des concentrations élevées d’arsenic urinaire, dont l’origine demeure inconnue, mais qui interfèrent avec l’interprétation des taux anormaux de bromure et les constatations cliniques présentes dans la phase aigüe de leurs maladies.

(publié le 23 septembre 2008)