Eclairage et Travail

P. Ladouceur, B. Larrieu Lux, 2009, n°251, p.16-19

Une étude publiée en 2008 par le Ceren (Centre d’études et de recherches économiques de l’énergie) fait état de 15 % des postes de travail non conformes à la réglementation du travail (relativement à l’éclairage) sur 150 entreprises visitées. 85 % des postes de travail ne répondaient pas aux critères de performances de la norme européenne d’éclairagisme 12464-1, qui mentionne trois points essentiels : 500 lux pour la tâche visuelle, contrôle de l’éblouissement et bon rendu des couleurs. A partir de 1983, les écrans envahissent le monde du travail. Les plaintes visuelles affluent donnant l’occasion au médecin du travail d’intervenir sur le terrain. La conception de l’éclairage est confiée aux concepteurs sans analyse réelle de l’activité précise, ce qui conduit à des dysfonctionnements auxquels les salariés répondent généralement par le système D. Et si l’éclairage tient compte, au départ, des exigences du travail sur écran, on observe une dégradation régulière dans l’ergonomie visuelle du fait de constantes réorganisations des bureaux mais aussi de comportements inadaptés des salariés (neutralisation des luminaires, déplacement des bureaux..). Si tout le mode a entendu les conseils d’implantation des postes à écran, les bons réflexes ne sont pas toujours adoptés. Ce sont probablement les bureaux paysagers qui posent le plus de difficultés, en lien avec la cohabitation d’opérateurs d’âges différents (la baisse de l’acuité visuelle demande un éclairage compensatoire), effectuant des tâches diverses (ne nécessitant pas le même niveau d’éclairement), n’ayant pas les mêmes amplitudes horaires (éclairage différent pour ceux qui commencent tôt et ceux qui finissent tard) dans un lieu disposant parfois de fenêtres des deux côtés. Il faut intégrer tous ces paramètres dans une réflexion globale qui va porter sur trois critères : - les critères de l’ergorama (le travailleur et son poste), - les critères liés au panorama (le travailleur et son environnement) et - les critères liés au poste et à son environnement (prise en compte des circulations).

09B0494

(publié le 29 avril 2009)