Distance de dangerosité des jets d’eau très haute pression

P. Marchal, M. Jacques Hygiène et sécurité du travail - Cahiers de notes documentaires, 2008, n°213, p.15-26. Bibliographie

La technique de nettoyage-décapage utilisant l’eau à haute pression (HP) et à très haute pression (THP) se généralise entraînant de nombreux accidents graves, voire mortels en lien avec l’agression physique du jet. Des essais ont été réalisés par l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) afin d’évaluer la distance de dangerosité en fonction du type de jet (avec ou sans équipement de protection individuelle, EPI). Le banc d’essai comprend une pompe THP, une lance maintenue sur une table et un support d’échantillon fixé sur une glissière roulante. Le support d’échantillon est composé d’un empilement de mousses spécifiques simulant le muscle, recouvert d’une feuille de latex représentant la peau mais permettant également de détecter la perforation par le jet.

Les tests effectués avec des jets ronds (dits aussi crayon), plats, rotatifs et orbitaux ont permis de définir la distance de dangerosité à partir de laquelle l’opérateur n’est plus en sécurité. Ils ont ensuite été répétés en intercalant un EPI composé de tissu enduit ou de tissu multi-couches.

Pour les jets droits, les distances de dangerosité mesurées sont comprises entre 1,4 m et 3,6 m pour une personne sans protection mais diminuent considérablement et passent à une distance comprise entre 0,6 m et 1,1 m pour une personne équipée d’EPI.

Pour les jets plats avec des buses ayant une ouverture de 15° ou 30° (les plus utilisées), les valeurs sont beaucoup plus faibles : la distance de dangerosité est comprise entre 100 mm et 400 mm, mais inférieure à 50 mm pour une personne équipée.

Quant aux jets rotatifs, la distance de dangerosité est comprise entre 400 mm et 700 mm, réduite à une distance comprise entre 150 et 200 mm avec un tissu enduit.

Pour les jets orbitaux, avec une pression de 1 050 bars, la distance de dangerosité est de 800 mm mais n’est plus que de 200 mm avec une protection type tissu enduit et de 100 mm avec le tissu multicouches.

Les utilisateurs peuvent dès lors définir les zones de travail en fonction du type de jet employé.

09B0386

(publié le 6 avril 2009)