Etude comparative du risque sonore dans les garages et les carrosseries

S. Vallet, L. Avise, J-P. Gilbert, M. Courtois Archives des maladies professionnelles et de l’environnement, 2010, vol. 71, n° 2, p.127-128
Dix garages et carrosseries de moins de 20 salariés ont été sélectionnés avec l’objectif d’évaluer les expositions sonores auxquelles sont confrontés les mécaniciens et les carrossiers et de repérer les outils les plus bruyants utilisés.
Des groupes d’exposition homogène (GEH) ont été définis et les recueils de données ont été effectués en suivant un protocole défini préalablement, protocole correspondant à celui de la norme AFNOR NF 31-084. Cinq échantillons sonores de durées semblables répartis sur plusieurs personnes parmi les membres du GEH et sur la durée de la journée de travail ont été prélevés.
Cette étude révèle que la majorité des salariés est exposée à des niveaux sonores proches de 85 dB(A) pour une journée de travail, atteignant les niveaux seuils réglementaires déclenchant l’action de prévention. Cette étude souligne également une sous-estimation de l’exposition aux risques sonores dans ces activités de réparation automobile. En effet, le niveau de bruit de fond, toujours inférieur à 69 dB(A) donne une impression de "calme". C’est l’utilisation d’outils bruyants, soufflettes, clefs à chocs qui expose les salariés à des niveaux reconnus comme lésionnels.
(publié le 31 août 2010)