Exposition aux solvants et capacité cognitive à 67 ans : une enquête de suivi de la cohorte écossaise de santé mentale de 1947.

Solvent exposure and cognitive ability at age 67 : a follow up study of the 1947 scottish mental survey. F. Dick, V. Bourne, S. Semple, H. Fox, B. Miller, I. Deary, L. Whalley Occupational and Environmental Medicine, 2010, vol.67, n:6, pages 401-407. Bibliographie.

L’exposition aux solvants organiques peut être associée avec une altération cognitive en avançant en âge bien que la preuve de cette association ne soit pas solide. Cette enquête visait à examiner l’association entre l’exposition aux solvants organiques et la fonction cognitive au troisième âge.

Une enquête longitudinale prospective, mise en place à Aberdeen en Ecosse, a permis d’examiner 336 hommes et femmes nés en 1936 qui ont participé à la cohorte écossaise de santé mentale de 1947. La fonction cognitive à l’âge de 67 ans a été mesurée en utilisant le Trail Making Test B *(TMT B), le test des Digit Symbol **(DS), et le test de mémorisation des mots entendus : Auditory Verbal Learning Test (AVLT). Des hygiénistes du travail ont passé en revue les histoires professionnelles, en aveugle avec la fonction cognitive, et estimé les expositions aux solvants au cours de la vie entière. Des analyses par régression multiple ont été employées pour explorer l’association entre l’exposition aux solvants et la performance cognitive après ajustement par les facteurs de confusion.

Après ajustement par le quotient intellectuel (QI) dans l’enfance, le sexe, le tabagisme et la consommation d’alcool, le groupe exposé aux solvants prenait en moyenne au moins 10 secondes de plus que le groupe non exposé pour compléter le TMT B, ce qui constitue une différence hautement significative. Pour le test DS, après ajustement par le QI dans l’enfance, le sexe et le tabagisme, le groupe exposé obtenait en moyenne un score inférieur de 2 points à celui du groupe non exposé, ce qui est également hautement significatif. Il n’y avait pas de preuve d’un effet de l’exposition cumulée aux solvants sur le TMT B ou le test des DS. En ce qui concerne le test AVLT, il n’y avait aucune différence significative en rapport avec l’exposition.

En conclusion, cette enquête sur des sujets pour la plupart confrontés à des faibles expositions, n’a pas trouvé de preuve claire d’une association entre l’exposition aux solvants et la fonction cognitive.

* test des tracés (épreuve évaluant les capacités de flexibilité mentale)
** test chiffres-symboles

(publié le 5 juillet 2010)