Identification du risque de manutention manuelle de patients au moyen de la méthode MAPO

Screening del rischio da movimentazione manuale pazienti con metodo MAPO N. Battevi, O. Menoni, E. Alvarez-Casado La medicina del Lavoro, 2012, vol. 103, n°1, pages 37-48. Bibliographie.

Les normes internationales mettent l’accent sur les phases qui doivent caractériser l’évaluation des risques et qui devraient suivre les séquences suivantes : premièrement identifier les dangers, puis procéder à l’évaluation des risques et en dernier, si nécessaire, gérer les risques. La même logique s’applique à l’évaluation du risque de manutention manuelle de patients. Les objectifs de cette enquête italo-espagnole étaient de tester l’adéquation de « l’évaluation du risque » de manutention manuelle de patients au moyen de la méthode MAPO, en recourant à une étude transversale pour vérifier la relation entre ce nouveau modèle d’évaluation du risque (dépistage MAPO) et la survenue de lombalgie aigüe.

Après une formation appropriée, le dépistage MAPO a été utilisé pour évaluer le risque de manutention manuelle de patients dans 31 services, incluant 411 sujets exposés employés dans des résidences médicalisées pour personnes âgées appartenant au circuit UNEBA (Union nationale des institutions et initiatives de bien-être social) de la région de Venise. Au même moment, des données de santé ont été recueillies sur la survenue d’épisodes de lombalgie au cours des 12 derniers mois, à la fois dans le groupe de sujets exposés et dans un groupe de référence extérieur (237 sujets). Les données sur le risque et l’évaluation clinique ont été vérifiées et testées par l’unité de recherche sur les postures et les mouvements de Milan. Une analyse logistique a été utilisée pour évaluer la relation entre l’indice de risque obtenu par le dépistage MAPO et la lombalgie aigüe.

Les résultats de cette analyse réalisée sur les seuls sujets exposés qui déclaraient travailler au moins 30 heures par semaine (N = 178), montraient les tendances positives suivantes : pour des indices de dépistage MAPO dont les niveaux se situaient entre 1,51 et 5, l’odds ratio (OR) était doublé (OR = 2,22 ; IC 95 % 0,88 à 5,63) alors que pour des niveaux d’indice supérieurs à 5, l’OR était de presque 4 (OR = 3,77 ; IC 95 % 1,33 à 10,74). Ces résultats ne différaient pas significativement après la prise en compte dans l’analyse des facteurs de confusion tels que le sexe et les classes d’âge.

En conclusion, les résultats de cette enquête indiquent que la méthode proposée, le dépistage MAPO, peut être un outil utile pour estimer le risque dû à la manutention manuelle de patients et qu’il peut aussi être utilisé pour tester l’efficacité des mesures de prévention.

(publié le 9 mai 2012)