L’évaluation du risque, une obligation pour les médecins du travail

C. Czuba Archives des maladies professionnelles et de l’environnement, 2013, vol.74, n°5, pp. 580-582. Bibliographie
Lors de la visite d’embauche, le médecin du travail constitue un dossier médical, complété à chaque examen ultérieur et informe le salarié sur les risques des expositions au poste de travail, les moyens de s’en protéger et le suivi médical nécessaire après s’être lui-même enquis des expositions auxquelles le salarié est soumis, par l’intermédiaire de la fiche individuelle d’exposition communiquée par l’employeur au service de santé au travail qui la transmet au médecin du travail.
Si l’employeur est défaillant, il revient au service de santé au travail de réclamer cette fiche d’exposition aux entreprises, de par leur rôle de conseiller de l’entreprise dans le domaine de la santé au travail.
Ainsi la combinaison de ces différents éléments place le médecin du travail et les équipes pluridisciplinaires au cœur du dispositif de la prévention de la pénibilité, via la traçabilité des expositions professionnelles dans le dossier médical en santé-travail.
Parallèlement, une fiche d’entreprise doit être mise en place, de la responsabilité du médecin du travail, sur laquelle figurent les risques professionnels et les effectifs qui y sont exposés. Ainsi, la fiche d’entreprise peut être pour l’employeur un appui majeur dans la mise en œuvre de son obligation d’évaluation des risques professionnels.
Cette fiche d’entreprise doit donc s’articuler à la fois avec la fiche de prévention des expositions mais aussi avec le document unique d’évaluation des risques professionnels à l’initiative de l’employeur.
Tous ces éléments sont des documents clés de la démarche de prévention.
(publié le 10 décembre 2013)