Le document unique, dix ans après

A. d’Hérouville Prévention BTP, 2011, n°146, pp.15-19
Le document unique (DU) est obligatoire dans toutes les entreprises, quel que soit l’effectif, depuis novembre 2001. Il ne doit pas être considéré comme une formalité administrative de plus mais bien comme un document évolutif mis à jour au moins une fois par an, visant à évaluer les risques auxquels sont exposés les salariés dans un objectif de prévention. Pourtant un tiers des chefs d’entreprise s’abstient de la rédaction de ce document (selon une enquête de l’INRS).
C’est vrai que la tâche n’est pas facile, mais dans le domaine du BTP, des aides sont possibles : Maeva, un logiciel développé par l’OPPBTP ou l’intervention d’un conseiller pouvant visiter les chantiers, afin d’aider l’employeur à identifier les points forts et les points faibles.
La mise en place de ce DU permet aussi d’informer les salariés sur les dangers et de les responsabiliser à l’utilisation des mesures de prévention. Il permet d’élargir le dialogue social. Ainsi, " faire participer les salariés à la formalisation du document unique facilite la tâche de l’employeur et sensibilise les salariés à la bonne mise en œuvre des mesures de prévention du plan d’action".
L’élaboration de ce DU permet "d’entrer dans une démarche d’amélioration active, synonyme de bénéfices humains, financiers et même concurrentiels"
Cet article est complété par le témoignage d’un chef d’entreprise qui a "su faire de son document unique, une valeur ajoutée en terme de sécurité".
(publié le 30 janvier 2012)