Lean management
Comment préserver les conditions de travail ?

V. Leblanc, M. Kammerer, L. Poillot Entreprise et Carrières, 2012, n°1112, pp. 20-27
"Le lean management est un système de gestion d’entreprise ou d’organisation, dont l’objectif est d’éradiquer toute forme de gaspillage (délais, coûts, stocks, etc) par des actions continues et progressives qui impliquent l’ensemble du personnel".
Mais quel est le réel impact de cette méthode sur les conditions de travail des salariés ?
Une recherche du Centre d’études de l’emploi a montré que "près de 60% des salariés déclarent que le travail affecte négativement leur santé. Mais cette proportion est plus élevée dans les organisations en lean production (66%) ou tayloriennes, (63%) et plus faible dans les organisations apprenantes (53%) ou de structures simples (51%)".
Vouloir à tout prix limiter les gestes supposés inutiles est-il vraiment justifié ? C’est ainsi qu’en supprimant les quelques pas que devaient faire les opérateurs entre la chaîne de montage et les bas de pièces détachées, on supprime aussi les micro-temps de pause pour les articulations des bras et du dos.
L’idéal serait de ne pas se contenter de suivre une suite d’actions imposées par les décideurs mais de faire des compromis et de prévoir une adaptation locale. Ainsi les paramédicaux à l’hôpital n’adhèrent au lean "que lorsque ses méthodes ne mettent pas en jeu la part relationnelle de leur activité qui ne se chronomètre pas". Assigner des objectifs hyper-fixes est source de désengagement car les personnes se sentent dépossédées. Il ne faut pas imposer le lean sans explication.
De nombreux exemples de lean management sont rapportés dans ce dossier. Si les techniques adoptées ont notamment permis de réaliser moins d’erreurs et de mieux tenir les délais, donc de réduire les coûts de production, certains y voient une déshumanisation du travail, des difficultés dans la transmission des savoir-faire, une incertitude des résultats à moyen terme sur les TMS, une difficulté à valoriser les actions sur le bien-être et le confort du travail.
Si certains ne sont pas totalement satisfaits des apports de cette méthode, ils se félicitent néanmoins d’avoir engagé cette action.
(publié le 22 novembre 2012)