Mesures de rayonnements optiques aux postes de travail : comparaison de différentes méthodes et matériels de mesure

A. Barlier-Salsi, S. Salsi Radioprotection, 2010, vol.45, n°3, pp.307-320. Bibliographie

La présence sur les lieux de travail de sources de rayonnements optiques potentiellement dangereux a conduit à l’adoption d’une directive européenne particulière. Elle prévoit l’évaluation des risques au poste de travail, qui consiste à déterminer les niveaux d’exposition dans différents domaines spectraux, sur l’intervalle 180-3 000 nm et à les comparer aux valeurs limites d’exposition correspondantes.
Différents appareils ont été testés : des radiomètres et des spectroradiomètres afin d’évaluer leurs performances. Les résultats des mesures effectuées avec ces appareils, sur 5 lampes de spectres divers, ont été comparés à ceux donnés par un spectroradiomètre de laboratoire pris comme référence.
Il apparaît qu’il n’existe pas d’appareils de mesure de sources de différentes natures répondant aux critères fixés en terme de coût d’encombrement, de facilité d’utilisation in situ, donnant des résultats satisfaisants sur l’ensemble du domaine spectral.

  • Les radiomètres ne sont pas adaptés à la mesure de sources émettant sur un domaine spectral étroit.
  • Les spectroradiomètres à simple monochromateur ou à barrettes CCD linéaires présentent quant à eux des erreurs importantes attribuables à la lumière parasite. Cependant, l’approche d’une méthode de correction de cette lumière parasite a montré qu’il était possible d’améliorer la précision de ces appareils.
(publié le 12 octobre 2010)