Morphologie de l’électrocardiogramme chez des travailleurs postés.

Morfologia dell’electrocardiogramma in lavoratori turnisti M Meloni, A Delrio, D Setzu, P Cocco La Medicina del Lavoro, 2010, vol 101, n°4, pages 286-292. Bibliographie.

Parmi les différentes conséquences du travail posté, il a été signalé de manière répétée des pathologies cardiovasculaires et en particulier l’augmentation de la fréquence des arythmies et des cardiopathies ischémiques. Dans cette étude de l’Université de Cagliari (Sardaigne, Italie), les auteurs ont comparé les aspects morphologiques de l’électrocardiogramme de 125 sujets, regroupés en fonction du type de rotation dans leur poste de travail respectif ; 60 travailleurs employés à des horaires fixes de jour et 60 travailleurs postés, dont 32 affectés à des postes de garde de 24 heures, suivis par 96 heures de repos (4 jours), et 33 affectés à des rotations de 8 heures en cycle continu (3x8). Les résultats de l’enquête n’ont pas mis en évidence de différence significative de l’espace QT corrigé (QTc) en relation avec le type de rotation ni la présence de troubles électrocardiographiques de la conduction et/ou d’altérations de la phase de repolarisation. Toutefois, les travailleurs postés affectés aux 3x8 en continu ont montré une tendance à l’allongement de l’’espace QTc en relation avec l’âge (r = 0.338 ; p = 0,05) et une augmentation non significative du risque de troubles de la conduction par rapport aux travailleurs de jour (OR = 1,9 ; IC 95% 0,6 à 5,7).

En conclusion, cette étude ne fournit pas d’éléments qui mettent en évidence une corrélation positive entre travail posté et altérations de la morphologie de l’électrocardiogramme.

(publié le 6 juin 2011)