Opérateurs d’engins mobiles
Vers une prise en compte de la posture dans l’évaluation du risque vibratoire

M. Amari, P. Donati Hygiène et sécurité du travail, 2012, n° 227, pp.29-37. Bibliographie
Les opérateurs d’engins mobiles du BTP, du transport, de la manutention ou de l’agriculture sont les travailleurs qui souffrent le plus du mal de dos.
Les principaux facteurs de risque de la lombalgie aiguë ou chronique sont les contraintes physiques, les paramètres individuels, les aspects psychologiques, l’absence de prévention ou de soins.
Il semble que ce soient les effets combinés (posture de travail assise et maintenue couplée à l’exposition aux vibrations et aux postures défavorables) qui se révèlent particulièrement délétères pour les opérateurs d’engins mobiles.
L’organisme allemand de prévention des risques professionnels (IFA, Institute for Occupational Safety ans Health of the German Social Accident Insurance) a développé un dispositif permettant de mesurer la position du corps des conducteurs d’engins (CUELA, Computer-assisted recording and long-term analysis of muskuloskeletal loads). Parallèlement, la mesure des vibrations est effectuée dans trois directions à la surface du siège.
Cet organisme a également élaboré une méthode pour estimer la sévérité supposée à partir de critères ergonomiques (confort articulaire, tension musculaire, coût cardiaque, etc.). Les essais effectués montrent que les résultats sont discriminants d’une situation de travail à l’autre.
A l’heure actuelle, les préventeurs n’en sont qu’à l’étape initiale de spécification des grandeurs descriptives de la posture et de l’environnement ergonomique du conducteur assis. Les travaux à venir porteront sur la validation d’une méthode d’estimation de la sévérité des postures et des mouvements vis-à-vis de l’effet des vibrations sur la santé. Il conviendra pour cela d’identifier les grandeurs posturales de référence les plus pertinentes et de confronter les résultats aux expositions réelles des travailleurs sur le terrain.
(publié le 14 décembre 2012)