Utilisation des matériaux fibreux en France

B. Moreau, M. Grzebyk Hygiène et sécurité du travail - Cahiers de notes documentaires, 2008, n°213, p.27-43. Bibliographie

Afin d’en savoir plus sur les fibres utilisées en France (les fibres mises en œuvre, les quantités, les secteurs d’activité, le nombre de salariés, les opérations effectuées et les utilisations), une enquête par questionnaires expédiés à la fin du premier trimestre 2006 a été réalisée auprès d’un échantillon représentatif d’entreprises parmi le grand nombre d’établissements concernés. Au final, 10 873 établissements ont été interrogés, correspondant à 97 secteurs d’activité et employant environ 1 600 000 salariés. 69 % des établissements, soit 7 499 n’ont pas répondu. Seuls 2 947 questionnaires ont pu être exploités. La quantité totale de fibres mises en oeuvre en France est estimée à 15 millions de tonnes par an dont 12 millions de fibres organiques naturelles et entre 1 et 2 millions de fibres artificielles organiques et minérales. Un peu plus de 25 000 entreprises déclarent utiliser des fibres dont une grande majorité (un peu plus de 19 000) mettent en œuvre des fibres minérales artificielles ; ce sont près de 550 000 salariés qui manipulent ces fibres, dont près de 400 000 en production et 226 000 qui mettent en œuvre ces fibres. Les fibres et laines de verre sont classées en première position. Elles sont utilisées dans 68 secteurs sur les 97 sélectionnés. La première utilisation est le renfort de matériaux et la deuxième est l’isolation. Les trois opérations « qui mettent en œuvre le plus de quantité de fibres sont : la fabrication de matériaux ou de matières concernant des fibres par extrusion, pultrusion, mélange ...., le façonnage de fibres, de matériaux ou de produits en contenant par découpage, collage, marquage..., la mise en forme de fibres par filage, tissage, tressage, tricotage, aiguilletage, ourdissage...L’opération mettant en œuvre la plus petite quantité de fibres est le retrait de matériaux fibreux ».

L’ensemble de ces résultats sera mis en accès libre sur le site de l’INRS : www.inrs.fr

09B0385

(publié le 6 avril 2009)