Le matériel diesel est-il sûr dans les lieux de travail ?
Is diesel equipment in the workplace safe or not ?

R. Vermeulen, L. Portengen Occupational and Environmental Medicine, 2016, vol 76, n°12, pp. 846-848. Bibliographie.

Récemment, les gaz d’échappement des moteurs diesel (DME) ont été classés cancérogènes pour l’homme. Les auteurs hollandais ont utilisé les données d’études épidémiologiques sur les expositions au diesel pour effectuer une évaluation quantitative des risques, afin de calculer des niveaux d’exposition au DME, exprimés en carbone élémentaire (CE), correspondant à un risque acceptable (AR) et à un risque tolérable maximum (MTR) à des niveaux de 4 à 10-5 et 4 à 10-3 pour la probabilité de décès par cancer du poumon. Dans les analyses des tables de mortalité, les auteurs ont utilisé des estimations de la pente (n=14) de la courbe exposition-réponse (ERC) publiées antérieurement pour calculer les niveaux d’expositions CE correspondant aux niveaux AR et MTR.

Les facteurs de pente de l’ERC variaient de 0,0006 à 0,0012 logarithme naturel du taux relatif par µg/m3 ans, sur la base de différentes sélections d’études et d’estimations des risques propres à l’étude. Les limites d’exposition basées sur ces facteurs de pente étaient comprises entre 0,009 – 0,017 et 0,085 – 1,67 µg/m³ CE pour l’AR et la MTR respectivement.

Ainsi, les limites d’exposition dérivées basées sur l’AR et la MTR sont aux alentours ou bien inférieures à 1µg/m³ CE. Ces limites sont inférieures aux niveaux actuels d’expositions professionnelles et, dans certains cas, même inférieures aux niveaux d’exposition environnementale. Bien que des incertitudes existent sur les facteurs de pente exacts, ces résultats indiquent qu’un excès de risque de mortalité acceptable par cancer du poumon ne peut être atteint qu’à des niveaux d’exposition de DME très faibles ; ce qui suggère que les moteurs diesel utilisant des technologies plus anciennes devraient être retirés des lieux de travail si possible ou que les émissions soient strictement contrôlées.

(publié le 27 juin 2017)