Appareils de protection respiratoire

Travail et Sécurité, 2021, n°829, pp. 50
Dans le cadre de la protection individuelle, si un appareil de protection respiratoire s’avère nécessaire, il est essentiel de tester son ajustement au visage car un modèle donné peut ne pas convenir à toutes les morphologies. Il est essentiel que l’air ambiant pollué ne pénètre pas à l’intérieur et réduise alors le niveau de protection espéré.
Il est tout aussi important de vérifier l’étanchéité au visage s’il s’agit d’un masque complet, d’un demi-masque ou d’un demi-masque filtrant. En pression négative, il suffit d’obturer le filtre avec les mains ou un film plastique, d’inhaler et de retenir sa respiration quelques secondes. Si l’étanchéité est satisfaisante, le masque se plaquera légèrement sur le visage. En pression positive, il faut obturer la soupape expiratoire puis souffler légèrement de l’air dans le masque. Si l’étanchéité est bonne, la pièce faciale bombera légèrement.
(publié le 21 septembre 2021)