benOSH : pour les risques psychosociaux aussi

S M. Van der Mine preventFocus, 2021, avril, pp.7-10

Que coûte la prévention des risques psychosociaux (RPS)  ? La méthode proposée est fondée sur le système de rentabilité benOSH (Benefit of Occupational Safety and Health) ; elle permet d’aborder les aspects économiques des mesures prises dans le cadre de la prévention des RPS.

la méthode benOSH repose sur les étapes suivantes :

  • La stratégie : réunir les experts afin d’avoir une vue d’ensemble sur les objectifs de l’entreprise, la détermination des coûts des accidents, incidents et maladies professionnelles, la budgétisation et la surveillance du budget.
  • La préparation : comparer les propositions d’amélioration et les objectifs financiers, séparer l’essentiel de l’accessoire, estimer la valeur des hausses potentielles des performances mais aussi des améliorations immatérielles comme la satisfaction du personnel et des clients, en référer aux managers.
  • La mise en œuvre : inventaire des coûts des dommages liées aux RPS, à mettre en balance avec les coûts des améliorations, estimer les gains et économies directement mesurables.
  • L’évaluation : évaluer les options examinées, assurer le suivi des mesures retenues et analyser les résultats.

Il faut pour cela, une coordination optimale entre les points de vue de l’entrepreneur, du directeur financier ou du comptable et des experts en prévention. La direction est souvent trop éloignée du terrain pour mesurer les tenants et les aboutissants, d’autant que les effets des investissements en matière de sécurité et de santé ne sont pas toujours visibles, contrairement aux efforts investis dans la capacité de production directe.

(publié le 30 juin 2021)