Le Caces se réforme

M. Janvier Face au Risque, n°563, pp. 16-17
"Le Caces, marque déposée par la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) est issu de recommandations de la Sécurité sociale adoptées par certaines branches professionnelles".
Il atteste de la capacité d’une personne à conduire un engin de levage-manutention. Et bien que "non imposé par le Code du travail, c’est un bon moyen pour l’employeur de se conformer aux obligations de formation des personnels pour la conduite d’engins".
Il est délivré par un orgamisme testeur certifié (OTC), lui-même certifié par des organismes certificateurs.
Depuis le 1er Janvier 2020, de nouvelles recommandations Caces sont applicables.
Elles concernent les modalités de réalisation des tests, les caractéristiques techniques minimales des équipements qui peuvent être utilisés pour les épreuves pratiques, la révision des six familles existantes (engins de chantier, grues mobiles, plateformes élévatrices mobiles de personnel, grues à tour, chariots de manutention automoteurs à conducteur porté, grues de chargement), la création de deux nouvelles familles (ponts roulants et portiques, et chariots de manutention autoporteurs gerbeurs à conducteur accompagnant).
Les Caces obtenus jusqu’au 31 décembre 2019 restent valides jusqu’à la date d’échéance inscrite sur l’attestation remise (sauf exception concernant les attestations portant sur les engins de chantier, délivrées pour 10 ans qui deviendront caduques au 31 décembre 2024).
(publié le 23 June 2020)