Traumatisme et facteurs professionnels comme prédicteurs de détresse psychiatrique chez les pompiers
Trauma and work factors as predictors of firefighters’ psychiatric distress

K.R.H. Teoh, E. Lima, A. Vasconcelos, E. Nascimento, T. Cox Occupational Medicine 2019, vol 69, n°8-9, pp. 598-603. Bibliographie.

Les études concernant la santé mentale des pompiers ont principalement porté sur les facteurs individuels (tels que des facteurs biologiques ou psychologiques). Il existe peu de connaissances sur la façon dont l’exposition à des évènements traumatiques et à des facteurs psychosociaux et organisationnels professionnels influencent la santé mentale des pompiers, malgré la preuve que ces facteurs soient importants pour la santé mentale des salariés.

Cette étude brésilienne et anglaise étudie les exigences et le contrôle au travail, le soutien social et les traumatismes opérationnels comme prédicteurs de la morbidité psychiatrique des pompiers, et si le contrôle au travail et le soutien social modèrent ces interactions.

Les participants de cette enquête sont issus d’une enquête longitudinale de cohorte de pompiers brésiliens. Les variantes en langue portugaise du questionnaire d’auto-évaluation (SRQ 20) et la liste des évènements traumatiques pour les professionnels des urgences ont mesuré la morbidité psychiatrique et l’exposition à ces évènements traumatiques. Les exigences professionnelles, le contrôle au travail et le soutien social ont été mesurés par l’échelle de stress au travail. Des régressions hiérarchiques ont été effectuées en contrôlant les caractéristiques socio-démographiques et la morbidité psychiatrique antérieure. Les étapes de régression ultérieures ont d’abord inclus les prédicteurs proposés suivis de leurs interactions.
Treize pour cent de l’échantillon (n = 40/132) répondait aux critères indiquant une morbidité psychiatrique. Un traumatisme opérationnel, les exigences professionnelles, le contrôle au travail et le soutien social prédisaient la morbidité psychiatrique. Le contrôle au travail et le soutien social fonctionnaient tous les deux comme modérateurs et lorsque ces modérateurs étaient élevés, les relations entre les exigences professionnelles et la morbidité psychiatrique étaient plus faibles.

Ces résultats montrent que les facteurs psychosociaux et les traumatismes opérationnels prédisent la morbidité psychiatrique chez les pompiers. Les résultats indiquent que l’amélioration du soutien social et des exigences professionnelles pourraient atténuer l’influence néfaste des exigences professionnelles. Ils soulignent aussi la nécessité de poursuivre les recherches et les pratiques en vue d’interventions au niveau organisationnel.

(publié le 22 juin 2020)