Apports de l’épidémiologie en médecine du travail

P. Fau-Prudhomot, J. Alcouffe Encyclopédie Médico-Chirurgicale, Pathologie professionnelle et de l’environnement, Elsevier Masson, Issy les Moulineaux, 2010, 16-890-A-10, 6 pages. Bibliographie
"L’épidémiologie est la discipline qui a pour but l’étude de la distribution dans le temps et l’espace des phénomènes de santé dans une population ainsi que des facteurs qui conditionnent leurs fréquences". Longtemps réservée au domaine des maladies infectieuses, l’épidémiologie a vu ses champs d’application se diversifier et notamment s’étendre aux pathologies liées au travail.
La mise en route d’une étude épidémiologique fait suite à une interrogation liée à l’observation de faits troublants lorsque la recherche bibliographique ne répond pas à la problématique posée.
Les principaux modes de recueil des effets sur la santé et des expositions sont les questionnaires standardisés complétés par des relevés objectifs d’exposition (relevés métrologiques, mesures d’empoussièrement, niveaux sonores, prélèvements d’atmosphère) de reconstitution souvent délicate ou les matrices emplois-expositions.
Les auteurs distinguent " l’épidémiologie savante" où les travaux sont réalisés par des équipes de chercheurs institutionnels ou universitaires visant à établir des liens de causalité entre des phénomènes de santé et des facteurs de risques professionnels. Les résultats assortis d’une grande confiance scientifique servent de référence pour l’évolution de la réglementation du travail et de la réparation des maladies professionnelles. Les résultats survenant tardivement, elle n’est pas appropriée pour répondre à des demandes socioprofessionnelles ponctuelles et à court terme, ce que fait parfaitement l’épidémiologie de terrain, pratiquée par des préventeurs impliqués dans le quotidien du médecin du travail. Cette épidémiologie de terrain n’a pas vocation à établir des liens de causalité mais à dégager des axes de recherche ultérieurs. Mais les domaines de convergence existent et nombreux sont les projets de recherche qui associent chercheurs institutionnels et acteurs de terrain pour amplifier les actions visant à instituer une surveillance épidémiologique pérenne. Le problème est que notre système de santé au travail, historiquement construit sur des modèles de dépistage individuel se révèle peu adapté à centraliser et à analyser les données au plan collectif. C’est dans ce contexte que l’InVs a mis en place en 2009 la Cohorte pour la surveillance épidémiologique en milieu de travail (COSET), enquête nationale consistant à surveiller au fil des années l’état de santé d’un groupe d’environ 250 000 personnes employées, en recherche d’emploi ou retraitées afin d’établir les liens entre les facteurs professionnels et la survenue des problèmes de santé afin de proposer des recommandations en matière de prévention.
(publié le 15 février 2011)