Coset : un nouvel article généraliste pour la surveillance épidémiologique des risques professionnels

B. Geoffroy-Perez, J. Chatelot, G. Santin. L. Bénézet, P. Delézire, E. Imbernon Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, BEH, 2012, n° 22-23, pp. 276-277. Bibliographie

Le programme COSET a pour objectif principal la connaissance et la surveillance de la morbidité de la population active en France.
La population concernée sera celle des actifs bénéficiaires des trois principaux régimes de protection sociale qui couvrent 95% des actifs en France : le Régime général, le Régime agricole et le Régime social des indépendants (RSI).
Les personnes suivies seront tirées au sort et les stratégies seront développées afin de documenter et prendre en compte au mieux les effets de sélection ; cela concernera 2000 000 bénéficiaires du Régime général et 30 000 actifs de chacun des deux autres régimes.
Tous ces participants seront suivis annuellement à long terme ; le suivi actif se fera par auto-questionnaire visant à recueillir les événements professionnels et de santé survenus au cours de l’année écoulée et le suivi passif se fera par le recueil de données issues des systèmes d’information existants.

Préalablement, une étude de faisabilité a été menée pour la constitution de la cohorte d’actifs relevant du Régime agricole. 1 000 actifs de ce régime ont été tirés au sort dont près de 9 500 ont été sollicités par auto-questionnaire postal. Le taux de participation global a été de 25%. Le bilan technique a montré la nécessité de faire quelques aménagements du protocole. Les données passives ont été collectées pour l’ensemble des personnels de l’échantillon pilote et les résultats sont concluants, notamment en termes de confidentialité. Le taux de réponse à l’enquête complémentaire est de 64%, ce qui est très satisfaisant. Ces bons résultats vont permettre de démarrer la cohorte Coset-MSA à grande échelle en 2013.
Pour les autres régimes, une phase pilote sera réalisée en 2012 mais en ce qui concerne le Régime général, les premiers participants ont été inclus, issus de la cohorte Constances, développée par la plate-forme de recherche "Cohortes en population" qui associe l’Inserm-U1018 et l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.

(publié le 14 septembre 2012)