Destin des résumés présentés à un congrès de la Commission Internationale (CIST) de Santé au Travail - suivi par la publication dans les journaux revus par des pairs

Fate of abstracts presented at an International Commission on Occupational Health (ICOH) congress followed by publication in peer-reviewed journals L Rollin, S Darmoni, JF Caillard, JF Gehanno Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, 2009, vol. 35, n° 6, pages 461-465.Bibliographie.
Les présentations à des réunions internationales offrent un excellent moyen pour diffuser les résultats de la recherche actuelle. Une mesure de la qualité de la recherche est la publication qui y fait suite. Les objectifs de cette enquête française (Rouen) étaient de déterminer le taux de publication des résumés présentés à un congrès de la Commission Internationale de Santé au Travail (CIST) et d’identifier les facteurs prédictifs de publication ainsi que les différences entre les résumés présentés et les articles publiés à la suite. Les auteurs ont identifié un échantillon tiré au sort de 318 résumés présentés au congrès de la CIST en 2000, à partir du recueil des résumés fourni aux participants à ce congrès. En recherchant dans les bases de données internationales Medline et Embase, les auteurs ont évalué leur taux de publication au cours de la période allant de 1998 à 2006 et ils ont étudié les facteurs associés avec le taux de publication. Parmi les 318 résumés provenant de 51 pays, 105 articles [33%, intervalle de confiance à 95% (IC 95%) de 27 à 38] ont été publiés par la suite dans 67 journaux intégrés dans Medline ou Embase. Le délai moyen de publication était de 17 mois (IC 95% de 13 à 21). L’analyse multivariée a révélé que les résumés comportant des données quantitatives et écrits par des auteurs originaires de pays développés étaient significativement plus souvent publiés. Pour le délai entre la présentation du résumé et la publication dans un journal revu par des pairs à la fois la taille de l’échantillon étudié et le premier auteur changeaient fréquemment (respectivement 25% et 29%) mais les conclusions générales restaient stables, excepté dans un cas. En conclusion, la plupart des résumés présentés au congrès de la CIST en 2000 n’ont pas été publiés par la suite en tant que rapports complets de recherche. Si c’est le cas de la plupart des résumés proposés à des conférences, ceci peut pénaliser la capacité d’un lecteur à juger de la validité, du sérieux et de la possibilité de généraliser les résultats présentés. La prudence est de mise lorsque l’on se réfère ou que l’on extrapole à partir de résumés qui n’ont pas fait l’objet par la suite d’une publication complète.
(publié le 15 juin 2010)