En Seine-Saint-Denis, une recherche-action sur les cancers professionnels

M. Vincenti-Delmas, A. Thébaud-Mony La Santé de l’Homme, 2010, n°409, pp.37-40. Bibliographie
En Seine-Saint-Denis, L’Inserm et le Conseil Général mènent depuis 8 ans une recherche-action sur les cancers professionnels.
Une reconstitution des parcours professionnels a pu être établie pour près de 1 100 personnes dont la moitié était âgée de moins de 60 ans au moment du diagnostic de cancer et un tiers d’entre eux était encore en activité. 84% des patients étudiés ont présenté dans leur activité professionnelle des expositions à des cancérigènes avérés inscrits sur la liste du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) et, dans plus de la moitié des situations, il s’agissait d’expositions multiples, fortes et durables ; dans cette étude, le nombre d’emplois occupés par un même patient est de six.
Les résultats portés par ce dispositif témoignent de l’impact des situations de travail et des formes d’organisation du travail sur les expositions des salariés aux substances cancérigènes, le poids sous-estimé des poly-expositions et le déficit majeur d’information et de formation des salariés.
Une retombée significative et tangible de cette recherche est son impact sur les conditions de déclaration et de reconnaissance des cancers professionnels : à ce jour, 203 patients ont bénéficié d’une procédure de reconnaissance soit 68% de patients qui ont fait une déclaration, mais seulement 42% des patients qui auraient pu en bénéficier au regard de leur pathologie et de leurs conditions de travail.
Ce projet joue pleinement son rôle de veille à l’articulation de la recherche et de l’action et contribue à la lutte contre les inégalités sociales de santé.
(publié le 8 février 2011)