L’effet sur la santé mentale des facteurs professionnels organisationnels chez le personnel hospitalier est médié par le déséquilibre effort/récompense. Résultat d’une enquête longitudinale
The organizational work factors’ effect on mental health among hospital workers is mediated by perceived effort – reward imbalance. Result of a longitudinal study

S. Lamy, R. De Gaudemaris, B. Lepage, A. Sobaszek, S. Caroly, M. Kelly-Irving, T. Lang Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2013, vol 55, n°7, pages 809-816. Bibliographie.

Cette enquête longitudinale française avait pour but de tester l’hypothèse selon laquelle les facteurs professionnels organisationnels (FPOs) pourraient être liés à des symptômes dépressifs à travers une augmentation du ratio de déséquilibre effort/récompense (DER) chez des infirmières diplômées et chez des aides soignantes travaillant dans des hôpitaux. Les auteurs ont étudié 2 117 femmes infirmières et aides soignantes qui restaient dans le même service et au même grade au cours du suivi de l’enquête longitudinale ORSOSA (ORganisation des SOins – SAnté). Les caractéristiques des postes et l’état de santé des salariées ont été évalués en 2006 et en 2008. Les auteurs ont confirmé leur hypothèse : à la fois les effets directs et médiés des FPOs sur la santé des salariés des hôpitaux. Ils ont montré que les conséquences sur les échanges d’information relatives aux patients augmentaient les troubles dépressifs chez les infirmières diplômées d’abord par une augmentation du DER perçu.

En conclusion, ces résultats plaident pour l’intégration à la fois du niveau organisationnel du travail et du niveau individuel dans les actions de prévention pour améliorer la santé mentale des salariés hospitaliers.

(publié le 31 octobre 2013)