Différences de mortalité entre travailleurs indépendants et salariés : une étude de suivi de la population active sur 5 ans en Suède
Mortality differences between self-employed and paid employees : a 5-year follow-up study of the working population in Sweden

S. Toivanen, R. Härter Griep, C. Mellner, S. Vinberg, S. Eloranta Occupational and Environmental Medicine, 2016, vol 73, n°9, pp. 627-636. Bibliographie.

Cette enquête suédoise analyse les différences de mortalité entre les travailleurs indépendants et les salariés avec un focus sur le secteur industriel, le niveau d’instruction et le genre, en utilisant les données du registre suédois.

Une cohorte de la population active suédoise (4 776 135 personnes, 7,2 % des travailleurs indépendants ayant entre 18 et 100 ans au départ en 2003) a été suivie pendant 5 ans (2004- 2008) pour toutes les causes et les causes spécifiques de mortalité (57 743 décès). Les travailleurs indépendants étaient classés comme propriétaires individuels de leur société ou propriétaires de société à responsabilité limitée (LLC) selon la forme juridique de leur entreprise. Des modèles de risques proportionnels de Cox ajustés ont été appliqués pour comparer les taux de mortalité entre propriétaires individuels, propriétaires en LLC et les salariés pour les facteurs de confusion socio-démographiques.
La mortalité liée aux maladies cardio-vasculaires était de 16 % inférieure, et 26 % inférieure pour les suicides, chez les LLC comparée aux salariés.
Dans le secteur industriel, la mortalité toutes causes confondues était inférieure de 13 à 15 % chez les propriétaires individuels et les propriétaires LLC comparés aux employés des industries manufacturières et minières ainsi que ceux des services à la personne ou des services culturels, et 11 à 20 % supérieure chez les propriétaires individuels dans le commerce, les transports, les communications et l’industrie du bien-être.
Il est noté une baisse de 17 à 23 % de la mortalité toutes causes confondues chez les hommes propriétaires LLC dans l’industrie manufacturière ou minière et chez les femmes propriétaires individuelles dans les services à la personne ou les services culturels, et une mortalité de 58 % supérieure chez les femmes propriétaires individuelles dans l’industrie du bien-être que chez les employées des mêmes industries.

Les différences de mortalité entre travailleurs indépendants et salariés varient selon la forme juridique de travail indépendant selon les différentes formes d’industries et selon le genre. Des différences dans les expositions professionnelles et les conditions de travail, la concurrence du marché et la ségrégation entre les genres sur le marché du travail sont des mécanismes potentiels sous-jacents à ces résultats.

(publié le 19 avril 2017)