Travail en extérieur : comment se protéger de la maladie de Lyme ?

J. Herchkovitch Le Concours Médical, 2020, vol.142, n°7, pp. 35-37. Références

Tous les professionnels travaillant dans la nature (élagueurs, bûcherons, sylviculteurs, scieurs, gardes-chasse, gardes-pêche, jardiniers, paysagistes.....) , mais aussi les éleveurs, les travailleurs en contact avec les animaux, les professionnels du secteur des loisirs en extérieur doivent être sensibilisés à la présence de tiques infectées par Borrelia burgdorferi sensu lato, responsables de la maladie de Lyme.
Les zones les plus à risque sont le Grand-Est (notamment l’Alsace), une partie de la région Auvergne-Rhône-Alpes, le Limousin ; mais une grande surface du territoire national est impactée, y compris les bois et forêts proches des grands centres urbains même autour de Paris.
Les symptômes de la maladie de Lyme sont un érythème migrant centré sur la zone de morsure de la tique infectée, accompagné d’une fièvre modérée, d’un léger état grippal et d’une réaction ganglionnaire régionale.
Dans un deuxième temps : douleurs radiculaires sévères au niveau de la morsure et méningite lymphocytaire, signes rhumatologiques, voire des symptômes cardiaques et ophtalmologiques.
Dans un troisième temps, des séquelles neurologiques, dermatologiques et rhumatologiques peuvent apparaitre.

La prévention passe par

  • une limitation de la présence des vecteurs : fauchage des herbes hautes, tonte régulière, débroussaillage, déblayage des feuilles mortes et des copeaux à la lisière des forêts,
  • l’utilisation de sentiers dégagés plutôt que le passage à travers les herbes,
  • le port de vêtements longs, couvrant les jambes et les bras, d’un chapeau, le pantalon rentré dans les chaussettes, et le T-shirt rentré dans le pantalon,
  • l’utilisation de répulsifs (DEET, IR35/35, picaridine ou PMDRBO) et l’imprégnation des vêtements par la perméthrine.

En fin d’activité en extérieur, il est nécessaire de pratiquer une auto-inspection, assistée par une tierce personne à la recherche de tiques accrochées sur la peau ou dans le cuir chevelu, les aisselles, derrière les oreilles....Il faut les enlever rapidement et désinfecter le point de morsure.

La malade de Lyme est reconnue en maladie professionnelle (tableau 19B du régime général (Spirochétoses) et tableau 5 du régime agricole. Une sérologie positive est requise en cas de manifestations secondaires et tertiaires.

(publié le 13 janvier 2021)