Vaccination contre le pneumocoque pour les soudeurs : pour qui, pourquoi ?

W. Van Hooste preventfocus, 2020, mai, pp. 4-6
Le soudage des métaux génère un mélange de gaz et de fumées, favorisant diverses affections respiratoires.
Depuis quelques décennies, plusieurs études (canadienne et suédoise) recensent davantage de pneumonies chez les soudeurs que dans la population générale.
Au Royaume-Uni, on estime que 40 à 50 personnes sont hospitalisées (dont deux décèdent) chaque année d’une pneumonie liée au soudage.
Les groupes à risque pour les pneumonies à pneumocoque sont les plus de 65 ans, les plus de 50 ans souffrant de comorbidités (pathologie cardiovasculaire, diabète, insuffisance rénale chronique, alcoolisme, immunodépression ou antécédent de splénectomie).
Eu égard à ces différents éléments, l’auteur plaide pour une vaccination contre le pneumocoque pour les soudeurs à partir de 50 ans. La vaccination a une efficacité de 5 à 10 ans. Une seconde injection présente l’inconvénient d’un risque accru d’effets secondaires. Cette question de la vaccination pour les soudeurs fait débat au Royaume-Uni depuis 2015.
(publié le 30 juillet 2020)