Main du musicien et symptômes liés au froid
Proposition d’un échauffement avant le jeu

L. Abou Mansour Médecine des Arts, n°90, pp.32-46. Bibliographie
Les musiciens sont bien souvent amenés à exercer leur art dans un environnement défavorable et l’étude porte ici sur l’impact négatif du froid sur la performance musicale.
L’évaluation a été réalisée à partir d’un questionnaire auprès de 53 musiciens professionnels ou amateurs, de professeurs et de compositeurs ou chefs d’orchestre.
Les femmes expriment une plus grande sensibilité au froid que les hommes (87,5% versus 67,9%). Si cette gêne s’estompe dans les 15 premières minutes du jeu, elle persiste 30 minutes pour 30% des participants mais dure tout le temps de la prestation pour une personne sur cinq.
Les manifestations sont à type de douleurs, d’engourdissement, de changement de couleur des doigts, de diminution de la mobilité des pieds pour les instrumentistes debout, les chefs d’orchestre, les pianistes et les organistes (jeu des pédaliers), de perte de sensibilité au niveau des lèvres (instrumentistes à vent), mais le handicap majeur est la diminution de la dextérité (48% de l’échantillon).
Près de 70% des musiciens ne pratiquent aucun échauffement musculaire ou articulaire hors instrument avant de commencer à jouer. Les experts recommandent 10 minutes maximum d’échauffement actif bilatéral et spécifique à l’instrument et 10 minutes consacrées aux étirements actifs dynamiques ou isométriques, dans l’objectif de préparer le musicien à l’intensité du jeu, sa durée et la vitesse des mouvements. Les protocoles d’échauffement et les exercices sont détaillés dans l’article.
(publié le 12 février 2021)