Coronavirus
Prévenir la souffrance des soignants

C. Proust Le Généraliste, 2020, n°2907

Cet article est un chapitre s’inscrivant dans un dossier plus large ayant pour thème l’épidémie de Covid-19.
Il concerne spécifiquement la santé des soignants.

Le risque est grand pour le personnel soignant de vivre une situation difficile psychologiquement dans les suites immédiates de l’épidémie dès los qu’il est moins sollicité. On parle de syndromes de stress post-traumatiques. Pour l’heure, il est dans le feu de l’action et peu enclin à se pencher sur sa propre situation. Encore que, tous les soignants ressentent de la peur (peur de transmettre le virus à leur famille), de la culpabilité (coupable d’être malade et d’abandonner son équipe), mais aussi parfois de la honte (de ne pas pouvoir tout assumer). D’autres vivent le contraire : le stress de l’attente d’une épidémie qui n’arrive pas dans certaines régions alors que tout est opérationel, le stress des cabinets de généralistes tournant au ralenti, le stress du travail administratif retardé,....

La plateforme SPS (Soins aux professionnels en santé), a vu ses appels passer de 5 à plus de 150 par jour. Les équipes ont été renforcées et psychologues et "confrères de soutien" se relaient pour assurer une permanence téléphonique 7 jours sur 7, 24 h sur 24.

(publié le 16 avril 2020)