Modes d’organisation et leurs impacts sur le travail et sur la prévention

F. Bourgeois Pathologie professionnelle et de l’environnement, Encyclopédie Médico-Chirurgicale, EMC, Elsevier Masson SAS, Issy-les-Moulineaux, 2014, Vol.9, n°3, 16-793-H-10, 8 p. Bibliographie.

Les déterminants du travail identifiés pour leur impact sur la santé des salariés ont toujours à voir avec l’organisation du travail.
Le médecin du travail lors des entretiens individuels doit s’informer du contexte de travail et s’inquiéter du ressenti du salarié.
L’organisation du travail est une traduction de la manière dont sont imaginées la mobilisation des ressources matérielles, la mise à disposition des ressources humaines, voire les ressources immatérielles que sont la confiance, la coopération, le soutien, la coconstruction, etc...
Quatre organisations du travail coexistent :

  • l’organisation taylorienne,
  • l’organisation de structure simple (travail peu contraint dans ses rythmes et peu répétitif, mais relativement monotone et à faible contenu cognitif),
  • l’organisation apprenante (forte autonomie, tâches complexes et non monotones et non répétitives, peu de contraintes de rythme, travail en équipe)
  • et l’organisation en lean production (forte diffusion du travail en équipe, rotation des tâches et de la gestion de la qualité par auto contrôle et respect de normes de qualité précises, travail en groupe, polyvalence, qualité totale et flux tendus, moins bonnes marges d’autonomie, multiples contraintes de rythme...).

La lean production qui semble regrouper de nombreux avantages ne tient pas ses promesses et les travailleurs européens soumis à cette organisation déclarent des troubles musculosquelettiques et psychosociaux ; ce qui est le cas aussi dans les organisations tayloriennes.
L’organisation apprenante présente les meilleurs résultats.
Les nouvelles organisations ne faisant pas consensus, il est important que "les acteurs de santé au travail et le médecin du travail aient un rôle d’accompagnement et de conseil à jouer à condition de s’emparer de l’organisation du travail comme un déterminant de la santé et de la prévention".

(publié le 22 décembre 2014)