Excès inattendu de mortalité par bronchopneumopathie obstructive chez des femmes travaillant dans l’industrie textile de la soie à Shangaï en Chine

Unexpected excessive chronic obstructive pulmonary disease mortality among female silk textile workers in Shangaï, China L. Ciu, L. Gallagher, R. Ray, W. Li, D. Gao, Y. Zhang, S. Vedal, D. Thomas, H. Checkoway Occupational and Environmental Medicine, 2011, vol 68, n°12, pages 883-887. Bibliographie.

L’objectif de cette enquête menée par des chercheurs chinois et américains était d’explorer la mortalité par bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) chez des travailleuses du textile.

Un total de 264 700 femmes chinoises employées du textile a été surveillé pour la mortalité par BPCO entre 1989 et 2000. Les usines textiles de la cohorte ont été classées en 10 secteurs industriels. La mortalité ajustée selon l’âge, les ratios de mortalité standardisés (SMRs) et les intervalles de confiance à 95 % ont été calculés par secteur. De plus, les risques relatifs (HRs) ajustés pour le tabagisme et l’âge ont été calculés pour l’exposition au travail dans le textile du coton et de la soie par rapport aux autres secteurs industriels au sein de la cohorte. Une majorité de secteurs du textile avait une mortalité par BPCO faible ou similaire (SMRS ajustés selon l’âge = 0,58 à 1,15) par rapport à la population générale féminine de la ville de Nanjing en Chine. Les SMRs pour le coton et la soie étaient respectivement de 1,02 (IC 95 % : 0,81 à 1,28) et de 2,03 (IC 95% : 1,13 à 3,34). Par rapport à tous les autres secteurs du textile au sein de la cohorte, il y avait une mortalité par BPCO plus élevée chez les travailleuses du coton (HR = 1,40 ; IC 95 % : 1,03 à 1,89) et chez celles de la soie (HR = 2,54 ; IC 95 % : 1,47 à 4,39).

En conclusion, une mortalité élevée par BPCO chez les travailleuses du coton est conforme aux résultats d’études antérieures sur les effets respiratoires néfastes de la poussière de coton. Le taux plus élevé de décès par BPCO chez les travailleuses de la soie était inattendu.

(publié le 9 mai 2012)