Le téléphone au volant, un nouveau risque routier à prévenir

F. Roux, X. Gorge Entreprise et carrières, 2015, n°1254, pp. 6-7.
Au volant, l’utilisation du téléphone augmente le risque d’accident par 3 et par 23 lors de la rédaction d’un SMS. Or, 38% des automobilistes déclarent téléphoner (42% chez les 18-25 ans) et 31% lire un SMS (61% pour les moins de 35 ans).
Face à ces problématiques, l’engagement de l’employeur est décisif et l’interdiction d’utiliser un téléphone au volant doit être une constante dans les entreprises. Il faut gérer la communication. La règle doit être de s’arrêter pour téléphoner ; la gestion de la communication doit s’inscrire dans le planning. Cette interdiction de téléphoner au volant peut être couplée avec l’obligation de réduire les déplacements, par l’intermédiaire notamment de la mise en place de vidéoconférences, ou l’installation de logiciels permettant d’intervenir à distance.
(publié le 23 novembre 2015)