La notion d’accident avec perturbation du mouvement : quelle utilité pour la prévention ?

S. Leclercq Hygiène et Sécurité du Travail, 2018, n°250, pp. 58-62. Bibliographie
Dans l’analyse des accidents de travail, certains risques ne sont pas rendus visibles par l’usage de catégories génériques "chutes de plain-pied" et "chutes de hauteur". Il en est ainsi de "chute en descendant d’un trottoir", "en montant un escalier et en heurtant les marches supérieures avec les genoux et les coudes", etc...
Cet article décrit les difficultés à classer les AT en utilisant uniquement les catégories pré-citées et propose deux catégories génériques distinctes permettant une évaluation des risques pour préciser qu’il s’agit de "chutes lors de l’accès à, ou à partir d’une situation de travail en hauteur "et "d’accidents occasionnés par un heurt, une glissade ou toute autre perturbation du mouvement au cours du travail. "
Il apparaît que ces deux situations représentent 1/3 des AT avec arrêt chaque année.
Dans le cadre de l’évaluation des risques à des fins de prévention, l’auteur propose d’utiliser l’expression générique d’accidents avec perturbation du mouvement pour rendre visibles un certain nombre d’accidents, accompagnés ou non de chutes..
Ces deux dernières catégories sont utilisables par toute entreprise lors de l’évaluation des risques quels que soient son secteur d’activité ou sa taille ; ce qui autorisera une prévention adaptée.
(publié le 31 mai 2018)