Etude des perceptions de l’environnement de travail au cours du poste chez des travailleurs postés : intérêt d’une évaluation subjective et temporellement située de la charge de travail

N. Cascino, C. L Mélan, E. Galy Le Travail Humain, 2016, vol.79, n°2, pp. 97-124. Bibliographie et annexes

Une étude a été menée afin de savoir si chez des professionnels de soins travaillant en horaires postés, les perceptions des caractéristiques de l’environnement de travail variaient selon le poste occupé et au cours du poste de travail, reflétant des variations de la charge de travail.

L’échantillon retenu pour cette étude est constitué de 38 personnels hospitaliers, 24 infirmières et 14 aides-soignantes affectés dans cinq services différentes, travaillant en 2X8 ou en 3X8.
Un questionnaire spécifique a été élaboré prenant en compte les demandes psychologiques, les demandes physiques et les interférences de la vie hors travail sur le travail, les ressources de contrôle, le soutien social et les ressources techniques et humaines.
Ce questionnaire devait être complété trois fois au cours d’un même poste de travail (une heure après le début du poste, en milieu de poste et une heure avant la fin du poste).
" Les résultats montrent des demandes psychologiques globalement plus élevées en début et milieu de poste et des demandes physiques plus élevées en fin de poste. Lors du poste de nuit, les personnels perçoivent davantage d’autonomie et moins de soutien des collègues. Des interactions entre le poste et la phase du poste indiquent une augmentation des ressources sur le poste du matin, une diminution l’après-midi et des valeurs stables la nuit. Pris ensemble, ces résultats indiquent que, si le poste de nuit paraît le moins exposé à la tension professionnelle, celui du matin donne lieu à des perceptions de stress positif en milieu de poste et de faible tension en fin de poste tandis que la tension professionnelle augmente tout au long du poste de l’après-midi. Ils soulignent l’importance d’une évaluation de la charge de travail selon le poste et le moment du poste".
Il serait probablement intéressant de développer cette méthodologie pour l’appliquer à d’autres situations de travail.

(publié le 20 septembre 2016)