Santé et sécurité au travail
L’essentiel 2016

N. Buet, J-F. Naton, R. Schouller Caisse nationale de l’Assurance Maladie des travailleurs salariés (Cnamts) ameli.fr/employeurs
Le bilan de l’année 2016 en termes de risques professionnels est présenté sous forme schématique et très didactique.
Le risque accidents du travail et de trajet s’est stabilisé en 2016 à un niveau historiquement bas mais avec des disparités régionales importantes, des secteurs qui poursuivent leur baisse (BTP : -29%) et des secteurs à risque (aides et soins à la personne +45%) mais 53% des AT sont causés par des manutentions manuelles.
Les maladies professionnelles baissent globalement de 4,3% et notablement pour l’amiante et les troubles musculosquelettiques (TMS). Les cancers hors amiante sont en augmentation, mais surtout les pathologies psychiques.
La lombalgie liée au travail est un sujet préoccupant de santé publique (20% du nombre des AT et 2 mois d’arrêt de travail en moyenne).
On note une forte hausse de reconnaissance pour les cas de trouble psycho-sociaux et la France est le pays européen qui reconnaît le plus, le syndrome d’épuisement professionnel.
La branche assurance maladie - risques professionnels, financée à 100% par les cotisations des entreprises, est excédentaire depuis 2013. Trois risques représentent 30% des indemnisations : l’amiante, les TMS et la lombalgie.
En ce qui concerne l’indemnisation des victimes, on note une légère hausse des déclarations (+2% en 2016) et une hausse des indemnités journalières malgré une diminution de la sinistralité.
Relativement aux actions de prévention, des résultats positif sont enregistrés sur les risques prioritaires (TMS, AT dans le BTP ou pathologies liées à l’amiante).
On note des résultats encourageants pour le programme de prévention des cancers professionnels.
1500 professionnels de la prévention se mobilisent pour mener des actions principalement dans les PME (visites en entreprise et sur les chantiers, actions de formations, aides financières aux TPE et PME).
Le taux moyen de tarification des risques professionnels est en baisse, le taux moyen est de 2,32%. Il est lié au secteur d’activité.
(publié le 16 octobre 2017)