Analyse de flux expiratoire de pointe chez des travailleurs exposés à des enzymes de produits détergents.

Peak expiratory flow analysis in workers exposed to detergent enzymes.

Les objectifs de cette enquête britannique étaient d’étudier les réponses en série du flux expiratoire de pointe (FEP) dans un groupe de travailleurs symptomatiques exposés à des détergents aux enzymes. Les travailleurs ont été recrutés dans une entreprise fabriquant et conditionnant un détergent biologique. Il a été demandé à ceux qui avaient des symptomes d’asthme professionnel et/ou des Ig E spécifiques de l’enzyme contenu dans le détergent de réaliser 2 mesures du FEP toutes les heures pendant 4 semaines. Les résultats du programme Oasys (score Oasys, score au repos et différences du score au repos au cours de la journée) ont été utilisés pour évaluer les réponses du FEP. Ces derniers ont ensuite été rapportés aux niveaux de sensibilisation et à l’exposition professionnelle actuelle aux enzymes du détergent. En tout, 67 des 72 travailleurs concernés ont renvoyé leurs relevés de FEP ; 97% d’entre eux ont renvoyé un relevé comportant au moins 4 lectures par jour et 87% au moins pendant 3 semaines. Au total, 79% (n=27) de ceux qui avaient un diagnostic final d’asthme professionnel avaient des relevés de FEP confirmant l’affection en utilisant le programme Oasys. La réponse au FEP était similaire chez ceux ayant des niveaux d’exposition élevés, moyens ou faibles et chez ceux qui avaient des taux d’Ig E spécifiques négatifs, faibles à modérés et élevés.

En conclusion, le programme Oasys est un outil sensible pour le diagnostic d’asthme professionnel au détergent aux enzymes, mais les niveaux d’exposition et la sensibilisation aux Ig E spécifiques des enzymes n’affectaient pas l’amplitude des réponses du FEP chez les travailleurs symptomatiques.

(publié le 15 juin 2010)