Exposition professionnelle au trichloréthylène et risque de lymphome non-Hodgkinien et ses principaux sous types. Analyse commune des études « InterLymph »
Occupational exposure to trichloroethylene and risk of non-hodgkin lymphoma and its major subtypes : a pooled interLlymph analysis

P. Cocco, R. Vermeulen, V. Flore, T. Nonne, M. Campagna, M. Purdue, A. Blair, A. Monnereau, L. Orsi, J. Clavel, N. Becker, S. de Sanjosé, L. Foretova, A. Staines, M. Maynadié, A. Nieters, L. Miligi, A. t’Mannetje, A. Kricker, P. Brennan, P. Boffetta,Q. Lan, N. Rothman. Occupational and Environmental Medicine, 2013, vol 70, n°11, pages 795-802. Bibliographie.

Cette enquête américano-européenne (Italie, Françe, USA, Espagne, République Tchèque) a évalué l’association entre exposition professionnelle au trichloréthylène (TCE) et le risque d’apparition d’un lymphome non-hodgkinien (LNH) dans une analyse à partir de 4 études cas-témoins internationales. 3788 cas de LNH et 4 279 témoins ont été inclus. Le risque de LNH et ses sous types principaux associé à l’exposition au TCE a été calculé avec une régression logistique inconditionnelle et une régression logistique multinomiale après ajustement sur l’âge, le sexe et l’étude.

Les résultats ont montré que le risque de lymphome folliculaire (LF), mais pas de LNH globalement ou autres sous types, augmentait avec la probabilité d’exposition (p = 0,02) et l’intensité de l’exposition (p = 0,04) et avec l’analyse combinée de 4 niveaux d’expositions mesurées, supposées indépendantes (p = 0,004).

Après avoir retiré de l’analyse les sujets de l’étude les plus probablement exposés, les risques de LNH global, LF, et leucémie lymphoïde chronique (LLC) étaient élevés et augmentaient avec la durée de l’exposition (p = 0,009 ; p = 0,04 et p = 0,01 respectivement). Même s’il existait un petit nombre de salariés exposés, le risque de tous les sous types de LNH, à savoir, les lymphomes à cellules B, les LF et les LLC, était augmenté entre 2 et 3 fois, 2 fois plus chez les exposés à une forte intensité. Aucune hétérogénéité significative dans le risque n’a été détectée selon les principaux sous types de LNH ou par étude.

Cette étude évoque l’hypothèse d’une augmentation de risque de sous types particuliers de LNH avec l’exposition professionnelle au TCE.

(publié le 27 mars 2014)