Facteurs de risque professionnels et papillome inversé naso-sinusien : une étude cas-témoins
Occupational risk factors for sinonasal inverted papilloma : a case-control study

A d’Errico, J Zajacova, A. Cacciatore, A. Baratti, R. Zanelli, S. Alfonzo, F. Beatrice Occupational and Environmental Medicine, 2013, vol 70, n°10, pages 703-708. Bibliographie.

Le papillome inversé naso-sinusien (IP) est une tumeur bénigne caractérisée par des récidives fréquentes et, dans 10 % des cas environ, l’évolution vers un cancer. L’étiologie de l’IP est inconnue mais le papillomavirus humain est détectable dans 25 % des tumeurs. Peu de risques professionnels ont été répertoriés comme facteur de risque d’IP. Le but de cette enquête italienne était d’évaluer l’association d’IP naso-sinusien avec une exposition antérieure à des facteurs de risques suspectés de cancer naso-sinusien. Entre 1996 et 2007, les données sur les cas incidents ont été collectées dans les hôpitaux de la région du Piémont italien, à partir du registre régional du cancer naso-sinusien. Un questionnaire professionnel a été complété par 127 cas et 337 témoins hospitaliers pour repérer des expositions antérieures à 17 risques professionnels. La relation entre IP et exposition cumulée à ces facteurs a été explorée en utilisant une régression logistique inconditionnelle après ajustement statistique sur l’âge, le sexe, la zone d’habitation, le tabac et les co-expositions.

Le risque d’IP était significativement augmenté pour l’exposition aux fumées de soudage (OR = 2,14) et aux solvants organiques (OR = 2,11) après contrôle sur les facteurs de confusion. Pour les solvants organiques, l’association était significative avec une exposition cumulée continue ainsi que par tranche d’années d’exposition (1-5 ans et > de 5 ans).

Cette étude révèle une association significative, ainsi qu’une association dose-réponse, entre exposition professionnelle aux solvants organiques et l’IP. L’insuffisance de relation entre la dose-réponse pour les fumées de soudage suggère que l’association retrouvée dans cette étude doit être interprétée avec précaution.

(publié le 27 mars 2014)