Les tumeurs urothéliales, maladies professionnelles

G. Legrand, L. Guy La Revue du Praticien, 2014, vol.64, n°10, pp.1375-1378. Bibliographie.
En France, 2 à 14% des cancers de la vessie ont une origine professionnelle.
Le cancer de la vessie est reconnu comme maladie professionnelle selon les tableaux 15 ter et 16 bis du régime général et le tableau 10 du régime agricole. Mais le nombre de cas reconnus par l’Assurance maladie sous-estime largement le nombre de cas réels. Ainsi en 2004, seulement 17 cancers de la vessie ont été reconnus en maladie professionnelle.
Le dépistage en population générale n’est pas recommandé du fait de la faible prévalence de la maladie. Par contre, la Société française de médecine du travail recommande de mettre en place des examens de dépistage 20 ans près le début de l’exposition au cancérogène vésical : cytologie urinaire avec une périodicité de 6 mois et chez les travailleurs encore potentiellement exposés à des cancérogènes pour la vessie, d’utiliser les indicateurs biologiques comme marqueurs d’exposition.
(publié le 20 avril 2015)